Infos du président

RENFORCER LE PARCOURS DE SOINS

En dehors des aléas de la négociation en cours, il est important de revenir aux fondamentaux. Le renforcement du parcours de soins est une nécessité impérative qui ne doit pas être laissée à la seule décision de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, à travers des expérimentations vues de manière, uniquement, technocratiques et qui ne prennent pas en compte les spécificités des professionnels libéraux médicaux et paramédicaux, voire essaient de les opposer pour mieux assurer une emprise sur les différents acteurs.

L'INVESTISSEMENT NECESSAIRE DE LA MINISTRE DE LA SANTE DANS LA MEDECINE SPECIALISEE DE PROXIMITE (1)

Depuis l’élection du Président de la République et la nomination d’une nouvelle Ministre de la santé, nous avons entendu, régulièrement, les déclarations sur l’importance de l’hôpital public, de sa mission de service public, mais, également, de la médecine de premier recours caractérisée par la mise en place accélérée du pôle de santé.

LES INCOHERENCES DE LA TARIFICATION A L'ACTIVITE (T2A)

Les ARS diligentent, actuellement, des contrôles sur l’activité des établissements, publics et privés, basés sur une tarification à l’activité, mal née, mise en place avec une absence totale de transparence, et dont l’évolution des périmètres des GHS ainsi que leur valorisation font, chaque année, l’objet d’arbitrages technocratiques et partisans.

INFOS DU PRESIDENT 11 SEPTEMBRE 2012

LES OUBLIES DE LA NEGOCIATION : LES MEDECINS LIBERAUX EXERÇANT DANS LE SECTEUR 1

Dans l'agitation actuelle, il est désolant de voir que les médias et les hommes politiques focalisent l'attention de tous sur 300 médecins aux pratiques exceptionnelles et oublient que l'ensemble des médecins libéraux ou hospitaliers respectent, à la fois le Code de Déontologie et, les règles d'accueil qu'ils doivent à leurs patients.

Pages