infos diverses

NUMERO SPECIAL 3E ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE

Numéro Spécial 3èmes Etats Généraux de la Médecine Spécialisée

L'édito de Patrick GASSER

« Fédérons-nous ! »

« Cette 3e édition des Etats généraux de la médecine spécialisée l’a brillamment démontré : l’écosystème de la santé se transforme à vitesse accélérée. Sous l’impulsion des multiples formes du progrès scientifique et technologique, nos exercices vont être profondément bouleversés. Avec, à la clé, des questions fondamentales auxquelles nous devrons répondre. Le rôle d’expert du spécialiste sera-t-il reconnu et valorisé ? Faut-il partager nos compétences, avec qui et selon quelles modalités ? Pouvons-nous envisager plus longtemps d’exercer seuls ? Serons-nous demain les simples supplétifs d’une Intelligence artificielle décisionnaire ? En réalité, il n’y a pas de fatalité : l’innovation sera ce que nous décidons d’en faire ! C’est pourquoi nous, spécialistes, devons nous unir et nous ouvrir largement aux nouvelles solutions. Nous devons les comprendre, les expérimenter et les adapter pour qu’elles s’intègrent à nos pratiques professionnelles. Nous devons changer nos organisations, investir pour offrir le meilleur à nos patients, accepter de nouvelles règles du jeu sur la transparence de nos prestations et de nos résultats. Nous devons, enfin, modifier nos modalités de représentation professionnelle. Il n’est plus possible de défendre «en silo» les différentes catégories de médecins. Nos syndicats doivent également s’orienter vers le service aux adhérents, afin de les aider concrètement à réussir la mutation ».

TELECHARGER LE NUMERO SPECIAL

 

LES SPE – LA LETTRE N 10 - Decembre 2019 - EN FINIR AVEC L'ANCIEN MONDE

La Lettre n°10 - DECEMBRE 2019

L'édito de Patrick GASSER

« En finir avec L'Ancien Monde ! »

« Depuis l’annonce, durant les 3èmes Etats généraux de la Médecine Spécialisée, de la création d’Avenir Spé, les syndicats poly catégoriels se déchainent contre notre initiative. Pour eux, il n’y aurait pas de salut pour la négociation syndicale en dehors d’eux. De qui se moque-t-on ? Qui peut nous citer une mesure forte, depuis dix ans, en faveur des spécialistes ? Toutes les avancées obtenues ces dernières années portent sur l’exercice des généralistes et des chirurgiens. Dans les projets de loi, les décrets ou les arrêtés, dans les axes de la Stratégie Nationale de Santé, les spécialistes sont systématiquement oubliés. Et les syndicats traditionnels portent une part de responsabilité de ce désastre à défaut d’avoir porté un programme politique ambitieux en faveur des spécialistes. Pourtant, ce sont eux qui, en réalisant 80% des diagnostics, accompagnent et suivent au long cours les patients chroniques. Ce sont eux qui, par la qualité de leur expertise, contribuent à structurer des parcours de soins efficients au bénéfice des patients. Demain, plus que jamais, la compétence des spécialistes sera essentielle pour intégrer la vague d’innovation dans les pratiques professionnelles, favoriser l’accès des patients au progrès médical et technologique et générer les données de santé structurées permettant de mieux prendre en compte l’environnement "en vie réelle" des patients. Qui s’inquiète, aujourd’hui, d’anticiper et de construire le système de santé de demain où la place des spécialistes devra être nécessairement centrale ? Face à ces enjeux, nous avons donc décidé de créer Avenir Spé.

  • Avenir Spé, c’est construire avec les jeunes pour les jeunes, c’est rassembler tous les médecins dans le respect de la spécificité de chacun.
  • Avenir Spé, c’est se donner les outils pour exercer, se développer dans ce nouveau monde du numérique et du digital.
  • Avenir Spé, c’est imaginer une nouvelle forme de syndicalisme, un syndicalisme de services.
  • Avenir Spé, c’est accompagner le changement, permettre cette transition indispensable entre ancien et nouveau monde.
  • Avenir Spé, c’est fédérer pour mieux se défendre dans un environnement en pleine mutation ».
     

TELECHARGER LA NEWSLETTER

INFORMATIONS REUNIONS PAYS DE LOIRE AVEC LA PARTICIPATION DU Dr. Patrick GASSER

Vous vous posez des questions sur : LES ASSISTANTS MEDICAUX - LA REFORME DES RETRAITES - LES CPTS  : N'HESITEZ PAS A VOUS INSCRIRE A CES DIVERSES REUNIONS EN ECRIVANT A :contact@csmf44.org  

Avec la participation du Dr. Patrick GASSER

  • 24 juin : Réunion CSMF Pays de Loire « CPTS, assistants médicaux, réforme des retraites » à 20h30 à La Roche sur Yon (Impasse Bernard Lyot, 5e étage, 85000 La Roche sur Yon) Inscription
     
  • 1er juillet : Réunion CSMF Pays de Loire « CPTS, assistants médicaux, réforme des retraites » à 20h30 au Mans (7 allée des Gémeaux, Rez-de-chaussée, 72000 Le Mans) - Inscription
     
  • 10 juillet : Réunions CSMF Pays de Loire « CPTS, assistants médicaux, réforme des retraites » à 20h30 à Nantes (13 rue de la Loire, Bâtiment C2 – 2e étage, 44230 Sébastien sur Loire) Inscription

PROJET POLITIQUE DE L'UMESPE-CSMF

Redonner un avenir à notre système de soins

Un Projet  de l’Union nationale des Médecins SPÉcialistes Confédérés

 Les SPÉ-CSMF

Janvier 2018

 

S O M M A I R E

Préambule

- Pourquoi une initiative des spécialistes, maintenant ?

- La démarche et la méthodologie.

Chapitre 1- p.8

Quel accès pour tous aux soins spécialisés au travers de parcours de soins organisés sur l’ensemble des territoires ?

A. Les valeurs de la médecine de spécialité,

B. Territoire et parcours : pas une seule demande de soins spécialisés sans réponse :

  • Le parcours de prise en charge,
  • Le territoire géographique : identification et modalités,
  • L’organisation des parcours sur les territoires.

Chapitre 2 - p. 14

Quel statut pour le médecin spécialiste, quelles évolutions de son métier pour accompagner l’usager dans sa prise en charge ?

  • Quelle évolution des métiers : obligations collectives et sociétales, niveau d’exigence scientifique, formation initiale et continue ?
  • Des outils pour organiser/structurer enfin le virage ambulatoire : structure, apport de la numérisation,
  • Evolution du métier : délégation de tâches, nouveaux métiers, statut.

CONFERENCE DE PRESSE UMESPE 24 JANVIER 2018 - Étude d’opinion publiée pour l’UMESPE-CSMF et PROJET POLITIQUE DE L'UMESPE-CSMF

Satisfaits de leurs spécialistes,  les Français placent la compétence en priorité absolue

Marie Foult | 24.01.2018 - QUOTIDIEN DU MEDECIN

85 % des Français se déclarent satisfaits des spécialistes libéraux en ce qui concerne le diagnostic de leurs maladies et 75 % sont contents de leur « suivi » (seuls 3 % se déclarent « pas du tout » satisfaits). Tels sont les enseignements d'une étude Viavoice* réalisée pour l'Union des médecins spécialistes confédérés (UMESPE-CSMF), présentée ce mercredi. 

Si les patients expriment leur satisfaction générale, ils trouvent sans suprise que les délais d'attente sont assez longs (46 %) et même « très longs » (46 % également) pour un rendez-vous auprès d'un ophtalmologiste, dermatologue, cardiologue ou pédiatre et que le lieu de ce rendez-vous est éloigné de leur domicile (51 %).

« L'expertise » des spécialistes de second recours est plébiscitée puisque 61 % placent en première priorité le besoin de bonne compétence en cas de maladie sérieuse (avant la bonne accessibilité aux soins à 47 %). Un tiers réclament en priorité du temps médical « pour bien comprendre leur pathologie ». L'accueil dans des conditions agréables n'est cité en priorité que dans 14 % des cas... 

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 7 DECEMBRE 2017

I. LES 1ERS ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE DU 25/11/2017 

 Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres ambulatoires, délégations de tâches, rémunération à l'épisode de soins, relations avec les complémentaires et même adhésion à la convention : le Dr Patrick Gasser, président de l'UMESPE, passe à l'offensive sur tous les sujets. Le Quotidien du Médecin

  • La réorganisation de l'exercice, enjeu clé pour la profession - Le grand remue-méninges des spécialistes libéraux
     

Lors des états généraux de la médecine spécialisée, sous la houlette de l'UMESPE (CSMF), les libéraux ont exploré plusieurs modèles d'organisation innovante. Délégations de tâches encadrées, centres ambulatoires, réseau de praticiens autour de parcours personnalisés : la réflexion est en marche.

« Les médecins spécialistes apportent la qualité et la sécurité, ils font le lien entre la ville et l'hôpital : nous devons structurer la permanence et la continuité de soins, déléguer nos tâches, il faut muter et c'est à nous de proposer nos efforts ».

Dès l'ouverture des premiers états généraux de la médecine spécialisée à Paris, le Dr Patrick Gasser, président de l'Union nationale des médecins spécialistes confédérés (UMESPE-CSMF), a donné le ton de la journée, tournée vers les délégations de tâches, le décloisonnement et la réorganisation territoriale. Délais d'attente devenus insupportables, prise en charge de patients complexes et chroniques, valorisation de l'expertise : les défis sont connus et commandent un aggiornamento de la profession... Le Quotidien du Médecin

  • Convention médicale : Nicolas Revel tend la main aux spécialistes de l'UMESPE

Les relations entre l'assurance-maladie (CNAM) et les spécialistes sont-elles revenues au beau fixe ? Samedi, lors des premiers États généraux de la médecine spécialisée organisés par l'Union des médecins spécialistes de la CSMF (UMESPE), Nicolas Revel, le directeur général de la CNAM, a tendu la main aux libéraux en indiquant qu'il était prêt « à les accueillir »dans le système conventionnel. Une réponse à l'appel du pied lancé la semaine dernière par le Dr Patrick Gasser, à la tête de l'UMESPE, dans le « Quotidien »« Je rêve d'un avenant qui apporte les réponses aux questions posées en vain par les spécialistes au moment du refus de la convention, a indiqué le gastroentérologue. Cet avenant pourrait porter sur la pertinence des soins, la qualité des prises en charge, ou encore la télémédecine. » Le président des spécialistes a également affirmé vouloir « aller plus loin et créer des consultations à haute valeur ajoutée ». Le Quotidien du Médecin

Save the date - SAMEDI 25 NOVEMBRE 2017 à PARIS - ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE

 

 

 

 

L'UMESPE-CSMF organise les 1ers Etats Généraux de la médecine spécialisée - Sous le Haut Patronage du Ministère des Solidarités et de la Santé : SAMEDI 25 NOVEMBRE 2017 à PARIS à la Maison de la Chimie de 8H30 à 17H45 ayant pour thème « vers un projet pour la médecine spécialisée ». Vous pouvez consulter le PROGRAMME ci-dessus.

 

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 9 NOVEMBRE 2016 - RETRAITE ET PREVOYANCE

1/    On ne peut liquider sa Retraite et - en conséquence - faire valoir ses Droits à Pension et toucher l’Allocation Vieillesse en rapport qu’à 2 conditions :

    -     Avoir demandé la liquidation de la totalité des régimes dans le trimestre civil qui précède le trimestre de son mois de naissance ;

-     Etre à jour de toutes les cotisations (sinon cela expose à ne percevoir que la pension du régime de base !).

2/     A la fin de l’exercice, lorsqu’on a atteint la possibilité de prendre sa Retraite « à Taux Plein », depuis la Loi du 20 Janvier 2014 ("Avenir et Justice des Systèmes de Retraite"), on ne peut dissocier les liquidations des différents Régimes (se souvenir qu’on a eu plusieurs caisses de rattachement selon son profil professionnel et le cursus avec, en particulier, des annuités de salariat) sous peine de s’exposer :

    -     A continuer de cotiser sans attribution de points ;

    -     Ne pouvoir être éligible au Cumul Activité - Retraite déplafonné.

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 3 NOVEMBRE 2016

1. Publication de la convention médicale pour 2016-21 au Journal officiel. PARIS, 24 octobre 2016 (APM) - L'arrêté approuvant la convention médicale pour 2016-21 a été publié dimanche au Journal officiel. Le texte a été signé le 25 août à l'issue de plus de six mois de négociations par trois des cinq syndicats représentatifs des médecins libéraux (Fédération des médecins de France -FMF-, syndicat de médecins généralistes MG France et union syndicale Le Bloc regroupant les spécialistes des plateaux techniques lourds) et l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam), dans un climat de pragmatisme. La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) et le Syndicat des médecins libéraux (SML) ont refusé de parapher le texte, tandis que l'Union nationale des organismes complémentaires d'assurance maladie (Unocam), qui devait pourtant financer une partie des revalorisations prévues, n'a pas souhaité y adhérer pour l'instant. Arrêté du 20 octobre 2016 portant approbation de la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l'assurance maladie signée le 25 août 2016

2. L'Umespe présente ses propositions pour l'avenir des médecins des plateaux techniques lourds.

Pages