Etats Généraux de la Médecine Spécialisée

NOTE DE PRESSE - Dr. Patrick GASSER - ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE - SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018 - PARIS

Les Spé ont l’ambition de construire un projet global de refondation de l’engagement politique et social des médecins spécialistes dans notre système de santé. Projet qui englobe la prévention, le soin, la dépendance, la solidarité.

Notre démarche va s’effectuer en 3 temps. Le premier est celui de l’annonce et du lancement du projet. Les deuxièmes Etats Généraux en sont le « top départ ». Le second sera de mettre en place un mouvement de rassemblement le plus large possible intersyndical dépassant les clivages politiques, les appartenances professionnelles (privé, public, lucratif ou pas). Un mouvement dont l’ambition est de faire reconnaitre la place du médecin spécialiste, expert, quel que soit son statut, libéral ou hospitalier, un médecin expert accessible à tous les usagers et dans tous les territoires. Pour se faire, nous analyserons collectivement notre environnement, échangerons sur les perspectives qui se dessinent à l’aune des années 2020/2025. Dès le début de l’année 2019, nous communiquerons une première analyse critique la plus consensuelle possible sur les propositions de la stratégie de transformation du système de santé, « ma santé 2022 » présentée le 18 septembre dernier par le Président de la République et portée par Madame A. Buzyn et F. Vidal. Un rapport en direction des usagers et des médecins spécialistes. L’ambition est bien de créer un mouvement avec toutes les bonnes volontés pour Inventer, Promouvoir la médecine spécialisée de demain, de permettre à tous les usagers d’accéder à l’expertise en ambulatoire et dans tous les établissements de soins. La perte de chance est inconcevable et inacceptable, c’est de la responsabilité de la médecine spécialisée de répondre à ce sujet.

                      Ce n’est pas créer une nouvelle fédération !

Le troisième temps, sera résolument tourné vers l’action, avec la construction d’une « maison de la création et de l’innovation », lieu de rendez-vous entre tous les acteurs du monde de la santé. Une des missions sera d’identifier des pistes d’organisations, d’accompagner, au travers d’outils modernes, la mutation indispensable pour apporter un accès à tous à l’expertise et à l’innovation. A nos yeux, ce sujet est aujourd’hui la plus grande source inégalité en santé .......... (télécharger le document complet).

Dr. Patrick GASSER
Président

FLASH INFO LES SPE-CSMF DU 31 OCTOBRE 2018 - ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE

Je m'inscris aux Etats Généraux de la Médecine Spécialisée  Inscription gratuite obligatoire
Samedi 17 Novembre - de 8H30 à 17H30 - Paris - Maison de la Chimie
Thème : « Pertinence / Expertise pour une meilleure efficacité  des prises en charge

sur tous les territoires »

ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE
Vidéo Dr. P. GASSER - Président
 

FORMULAIRE INSCRIPTION INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE OU PRESTATAIRES DE SOINS

 Consultez le préprogramme ci-joint -  FORMULAIRE obligatoire à renvoyer POUR VOTRE INSCRIPTION (ci-joint) -  2èmes ETATS GÉNÉRAUX DE LA MÉDECINE SPÉCIALISÉE
SAMEDI 17
NOVEMBRE 2018 à la Maison de la Chimie à PARIS :
« Pertinence / Expertise pour une meilleure efficacité des prises en charge sur tous les territoires » 

SAVE THE DATE - 2EMES ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE -SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018

"LES SPÉ" organisent les 2èmes ETATS GÉNÉRAUX DE LA MÉDECINE SPÉCIALISÉE - SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018 à la Maison de la Chimie à PARIS : « Pertinence / Expertise pour une meilleure efficacité des prises en charge sur tous les territoires » - ci-joint le préprogramme - Les inscriptions sont ouvertes ! Inscription en ligne ci-dessous.

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 7 DECEMBRE 2017

I. LES 1ERS ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE DU 25/11/2017 

 Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres ambulatoires, délégations de tâches, rémunération à l'épisode de soins, relations avec les complémentaires et même adhésion à la convention : le Dr Patrick Gasser, président de l'UMESPE, passe à l'offensive sur tous les sujets. Le Quotidien du Médecin

  • La réorganisation de l'exercice, enjeu clé pour la profession - Le grand remue-méninges des spécialistes libéraux
     

Lors des états généraux de la médecine spécialisée, sous la houlette de l'UMESPE (CSMF), les libéraux ont exploré plusieurs modèles d'organisation innovante. Délégations de tâches encadrées, centres ambulatoires, réseau de praticiens autour de parcours personnalisés : la réflexion est en marche.

« Les médecins spécialistes apportent la qualité et la sécurité, ils font le lien entre la ville et l'hôpital : nous devons structurer la permanence et la continuité de soins, déléguer nos tâches, il faut muter et c'est à nous de proposer nos efforts ».

Dès l'ouverture des premiers états généraux de la médecine spécialisée à Paris, le Dr Patrick Gasser, président de l'Union nationale des médecins spécialistes confédérés (UMESPE-CSMF), a donné le ton de la journée, tournée vers les délégations de tâches, le décloisonnement et la réorganisation territoriale. Délais d'attente devenus insupportables, prise en charge de patients complexes et chroniques, valorisation de l'expertise : les défis sont connus et commandent un aggiornamento de la profession... Le Quotidien du Médecin

  • Convention médicale : Nicolas Revel tend la main aux spécialistes de l'UMESPE

Les relations entre l'assurance-maladie (CNAM) et les spécialistes sont-elles revenues au beau fixe ? Samedi, lors des premiers États généraux de la médecine spécialisée organisés par l'Union des médecins spécialistes de la CSMF (UMESPE), Nicolas Revel, le directeur général de la CNAM, a tendu la main aux libéraux en indiquant qu'il était prêt « à les accueillir »dans le système conventionnel. Une réponse à l'appel du pied lancé la semaine dernière par le Dr Patrick Gasser, à la tête de l'UMESPE, dans le « Quotidien »« Je rêve d'un avenant qui apporte les réponses aux questions posées en vain par les spécialistes au moment du refus de la convention, a indiqué le gastroentérologue. Cet avenant pourrait porter sur la pertinence des soins, la qualité des prises en charge, ou encore la télémédecine. » Le président des spécialistes a également affirmé vouloir « aller plus loin et créer des consultations à haute valeur ajoutée ». Le Quotidien du Médecin

Pages