Convention médicale

URGENT - VALIDER AVANT LE 20 FEVRIER - PAIEMENT SUR OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE SUR L'ESPACE PRO D'AMELI

BREVES U.ME.SPE. - N° 3
Dans le cadre de la Convention, tous les médecins libéraux peuvent bénéficier d'une aide à l'informatisation des cabinets médicaux. Ceci met fin aux aléas de la télétransmission des feuilles de soins en prenant en compte la problématique plus intelligente et moderne de l'informatisation des cabinets médicaux
. Ce point est crucial pour les médecins spécialistes, notamment les spécialités cliniques dont les honoraires en secteur 1 ne permettent pas d'assumer, dans le cadre du coût de la pratique, l'organisation du cabinet médical telle qu'elle serait souhaitable au moment où l'informatique fait partie de notre vie quotidienne. Ce dispositif est complémentaire du paiement sur des objectifs de santé publique, actuellement réservé aux médecins généralistes et aux médecins spécialistes du cœur et des vaisseaux, en sachant que trois spécialités continuent à travailler avec l'Assurance Maladie pour finaliser leur entrée dans ce dispositif (hépato-gastroentérologie, endocrinologie et pédiatrie) qui devra s'étendre, progressivement, à l'ensemble des médecins spécialistes et constitue un complément de revenus en sachant que le paiement à l'acte reste prioritaire.

LE CONTRAT D’ACCES AUX SOINS ….. VU AU FEMININ

Une des difficultés à l’installation est constituée, pour les jeunes femmes, par le désir de créer une famille et, donc, d’avoir une ou plusieurs maternités. La protection sociale restant encore trop précaire, notamment vis-à-vis d’un organisme comme la CARMF mais, également, face aux charges que les URSSAF imposent aux médecins du secteur 2, le contrat d’accès aux soins est pour nos jeunes consœurs qui se sont installées en secteur 2 une possibilité de limiter temporairement le montant de ces charges.

APRES L’AVENANT N° 8, LA PRISE EN COMPTE DE LA VALEUR DES ACTES MEDICAUX

L’avenant n° 8 doit marquer une rupture dans la partie de cet avenant liée aux baisses tarifaires. Il faut rappeler qu’il s’agit d’une pratique des gouvernements, de droite puis de gauche, d’imposer, dans le cadre des plans annuels de financement de la sécurité sociale (PLFSS), des baisses tarifaires initialement justifiées par le Ministre du Budget de l’époque, Eric WOERTH, comme liées à des gains de productivité.

INFORMATISATION DES CABINETS MEDICAUX : J – 3 semaines

Dans le cadre de la Convention, tous les médecins libéraux peuvent bénéficier d'une aide à l'informatisation des cabinets médicaux. Ceci met fin aux aléas de la télétransmission des feuilles de soins en prenant en compte la problématique plus intelligente et moderne de l'informatisation des cabinets médicaux.

ET SI NOUS REPARLIONS DU DIALOGUE MEDECINS / MALADES ?

Une des forces de notre métier est constituée par les relations privilégiées que nous entretenons avec nos patients. On ne peut envisager de faire des études médicales sans avoir une certaine empathie pour autrui. Ceci se manifeste sous de multiples formes, en fonction des personnalités et de nos interlocuteurs mais la force de la médecine, qu’elle soit hospitalière ou libérale, est constituée par ce rapport privilégié que constitue le dialogue médecins/patients.

Pages