Communiqués de presse Les Spé-CSMF

Communiqué de presse - Centres de radiothérapie : l'absence de transparence des structures hospitalières publiques

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. a lu avec intérêt l'article du Point et regrette que 91 sur 179 des centres de radiothérapie n'aient pas mis à disposition le rapport administratif malgré l'avis de la Commission d'Accès aux Documents Administratifs.

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. s'étonne de la position de la Fédération Nationale des centres de lutte contre le cancer et de la Fédération Hospitalière de France qui n'ont pas incité leurs adhérents de faire preuve de transparence.

Communiqué de presse - Nomenclature des actes nouveaux : l'absence d'efficience de l'Etat

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. a dénoncé, hier, lors de la Commission de Hiérarchisation des Actes Médicaux, l'incapacité des structures de l'Etat de mettre en œuvre, dans un délai raisonnable, pour les patients et les praticiens, les décisions de la Haute Autorité de Santé concernant les actes nouveaux.

Communiqué de presse - L'U.ME.SPE. face à la problématique de la CCAM des actes techniques

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. rappelle l'importance, pour l'ensemble des médecins spécialistes, de la mise en place de la CCAM des actes techniques avec une revalorisation progressive des actes dits gagnants et une neutralisation des effets économiques des actes dits perdants selon la hiérarchisation faite par les experts nommés par les sociétés savantes.

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. souligne que la valeur initiale des actes techniques n'a pas évolué depuis 1993 alors que le coût de production des actes a augmenté d'une manière significative.

Communiqué de presse - La pharmacie : un exemple de la qualité de la médecine française

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. soutient le mouvement légitime des pharmaciens d'officines contre les projets de la Commission Européenne.

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. rappelle que de nombreuses études placent la France en tête des pays industrialisés en ce qui concerne la qualité et l'accessibilité aux soins.

Communiqué de presse - L'U.ME.SPE. s'opposera à l'étatisation de la cancérologie libérale

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. s'inquiète de la mise en œuvre de mesures technocratiques, à partir de référentiels médicaux légitimes, imposées par l'Institut National du Cancer (INCa) dans le cadre du Plan Cancer.

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. rappelle que les médecins spécialistes libéraux dans leur cabinet et dans les établissements, ont, depuis de nombreuses années, mis en place  une réelle coordination des soins  avec les patients et leurs médecins traitants que l'INCa n'a fait que protocoliser.

Communiqué de presse - LE C2 : UN TRISTE ANNIVERSAIRE

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. constate  qu'au moment où la France fait le bilan d'une année de présidence de Nicolas Sarkozy, l'absence de reconnaissance des spécialités cliniques doit être mise au passif du gouvernement.

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. regrette que l'aménagement du C2 pour les spécialités cliniques, issu de l'avenant 23 du printemps 2007, soit toujours bloqué par les services du Ministère de la Santé.

Communiqué de presse 22 AVRIL 2008

Le Médecin coordonateur qualifié spécialiste en rhumatologie « oublié » dans la prise en charge spécialisée des affections de l'appareil locomoteur dans l'activité des soins de suite et de réadaptation.

L'U.ME.SPE./C.S.M.F. vient de prendre connaissance du décret du 17 avril 2008 relatif aux conditions techniques de fonctionnement applicables à l'activité des soins de suite et de réadaptation paru au Journal Officiel du 20 avril.

Pages