Communiqués de presse des Spécialités

Communiqué de presse du SYNMAD - ABSENCE DE PRISE EN CHARGE DE L’ENTYVIO DANS LA MALADIE DE CROHN

- Le SYNMAD a pris connaissance de l’arrêté du 5 janvier 2017, paru au Journal Officiel le 10 janvier 2017, où l’ENTYVIO n’est inscrit dans la liste en sus uniquement pour l’indication du traitement de la rectocolite hémorragique active, modérée à sévère, chez les patients adultes en échec des corticoïdes, des immunosuppresseurs et des anti-TNF.

Communiqué de presse du SYNMAD - LA MISSION SCHLEMMER FOSSOYEUR DE L’EXCELLENCE DE L’HEPATO-GASTROENTEROLOGIE FRANÇAISE

Depuis des mois, l’ensemble des acteurs de l’hépato-gastroentérologie tente, par tous les moyens, de se faire entendre des deux Ministères en charge de la réforme du 3ème cycle des études médicales.

Cette réforme présente plusieurs dangers qui nuiront à la prise en charge des patients souffrant de maladies de l’appareil digestif :

Communiqué de presse du SNOF - Le SNOF accueille favorablement la publication du décret 2016-1670 confirmant l’orthoptiste comme collaborateur privilégié de l’ophtalmologiste au service d’un parcours de soins plus efficace et sécurisé

Thierry Bour, Président du SNOF (Syndicat des ophtalmologistes de France) : « Avec la publication de ce décret, nous voyons un nouvel élargissement des compétences des orthoptistes.

Communiqué de presse de la FNMR - Un régime d’exception anti-radiologie moderne voté par les députés

Déposé par le Gouvernement sous  forme d'un amendement au PLFSS 2017, retiré par le Sénat puis rétabli et voté par les députés, l'article 52 bis a :

  • Un seul objectif : donner à la CNAMTS le pouvoir de baisser unilatéralement le financement de l'imagerie moderne, scanner, IRM, TEP scanner et TEP IRM. Avec cet article, la CNAMTS peut déroger au système conventionnel, pour baisser arbitrairement les tarifs des forfaits techniques qui financent l'acquisition et le fonctionnement (salaires des personnels, locaux, fluides, contrôles qualités, maintenances, SAV et mises à jour, etc.) de ces équipements.
  • Plusieurs conséquences : réduire les capacités d'investissements des cabinets libéraux et des centres hospitaliers pour disposer des scanners, IRM, TEP scanner et TEP IRM les  plus récents et du coup pénaliser ainsi les patients dont l'accès à ces techniques d’imagerie modernes essentielles sera limité.

Communiqué de presse du SNMV - L'Assurance Maladie ne prend toujours pas en charge les traitements modernes des varices…

Contre l'avis de tous, l'Assurance Maladie ne rembourse toujours pas les nouveaux traitements échographiques des varices, non chirurgicaux.

Les techniques de sclérothérapie échoguidée des troncs saphéniens à la mousse fibrosante se pratiquent au cabinet du médecin vasculaire. Elles peuvent dans un grand nombre de cas remplacer le traitement chirurgical classique. Elles ont même totalement supplanté la chirurgie dans les cas de varices récidivantes Elles ne nécessitent pas d'anesthésie, même locale. Elles n'entraînent pas d'interruption de l'activité, notamment pas d'arrêt de travail.

Ces actes ambulatoires ont reçu pour leur pratique et leur remboursement un avis favorable de la Haute Autorité de Santé en mars 2014 et ils ont été introduits à la nomenclature des actes techniques par la Commission de Hiérarchisation des Actes et Prestations, commission dépendant de l’Assurance Maladie, en septembre 2014.

Communiqué de presse du SNOF - Les ophtalmologistes (SNOF) saluent les nouvelles dispositions sur les verres correcteurs et les lentilles de contact votées au Sénat dans le cadre du PLFSS 2017

Paris le 23 novembre 2016 – Le SNOF salue l’adoption par le Sénat des amendements n°45, 231 et 239 au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2017 (PLFSS 2017).

Communiqué de presse de la FNMR - PLFSS 2017 ET IMAGERIE - NEGOCIATION NE VEUT PAS DIRE ACCEPTATION SANS CONDITION

La FNMR a pris connaissance avec consternation de la déclaration de Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, lors de l’examen de l’article 52 bis du PLFSS 2017 au Sénat.

La Ministre a émis un avis défavorable à la suppression de cet article : Le Gouvernement est évidemment défavorable à la suppression de dispositions qu’il propose dans le texte. Il n’y a pas actuellement de négociations avec les radiologues. Des négociations ont eu lieu sur les forfaits techniques, mais elles ont échoué [].

Les négociations sont engagées depuis plus d’un an. Elles portent sur l’ensemble des techniques d’imagerie.

Communiqué de presse du SNSMCV - Résultats préliminaires de la 1ère étude sur l'utilisation des objets connectés chez les patients hypertendus

Les objets connectés peuvent-ils participer à l’amélioration de la prise en charge des patients hypertendus, notamment au niveau des mesures hygiéno-diététiques ? Les cardiologues peuvent-ils préconiser ces objets à leur patients et lesquels ?

Ce sont les questions que s’est posée l’UFCV (Union de Formation et d’évaluation en médecine CardioVasculaire), filiale de formation du Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux, et à laquelle espèrent répondre les cardiologues libéraux.

Communiqué de presse de la FNMR - Menace sur l'imagerie médicale - Lettre Ouverte au Président de la République

Un amendement (1) au PLFSS 2017 donne tout pouvoir au Directeur général de la CNAM-TS pour fixer, seul, les tarifs des scanners, IRM et TEP dans la perspective de baisses qui remettront  en cause les capacités d'investissement des cabinets libéraux et des services d'imagerie des centres hospitaliers.

Le parc français reste très insuffisant pour répondre aux besoins médicaux des patients. Par exemple, le plan cancer III fixe un objectif de 20 jours maximum de délai pour obtenir un rendez-vous en d'IRM. Le délai actuel est de 30 jours en moyenne.

Pages