Communiqués de presse des Spécialités

Communiqué du SYNDICAT NATIONAL DES RADIOTHERAPTUES ONCOLOGUES - Mobilisation

Le SNRO contre le projet de loi de santé

Le Syndicat National des Radiothérapeutes Oncologues (SNRO) s’associe au mouvement lancé par les syndicats représentatifs de médecins contre le projet de loi de santé élaboré par la Ministre de la santé et appelle à un mouvement de fermeture des cabinets de radiothérapie-oncologie du 24 au 31 décembre 2014.

Cette loi est une attaque frontale massive de la médecine libérale visant à la disparition de toutes les spécialités médicales libérales.

Le SNRO défend une médecine libérale de qualité au service des patients et considère que ce projet de loi met la radiothérapie libérale en danger, en particulier sur l'organisation des circuits de patients et des parcours de soins.

Communiqué du SYFMER - APPEL A LA GREVE CONTRE LE PROJET DE LOI DE SANTE 2015

 Le Syndicat Français de Médecine Physique et de Réadaptation (SYFMER) se joint à l'appel à la grève des cabinets libéraux du 24 au 31 décembre 2014, en signe de vigoureuse protestation contre les mesures iniques contenues dans le projet de loi de Santé 2015.

Le SYFMER refuse tout particulièrement :

  • un service territorial de santé qui méconnait totalement le rôle joué par les spécialistes libéraux dans la coordination des soins ;
  • un contrôle de l'exercice libéral par les ARS, menaçant la liberté d'installation et l'égalité d'application des accords conventionnels ;
  • la délégation de tâches et de compétences à des professionnels de santé non encadrés par les médecins ;
  • une convention médicale encadrée en amont et en aval par les directives de l'Etat ;
  • le tiers payant obligatoire ;

Communiqué de presse du SNPF

Le SNPF a décidé, lors de son Assemblée Générale du 14 novembre 2014, de s’associer au mouvement de fermeture des cabinets médicaux afin de bloquer la mise en place du projet de loi de santé qui met en péril leur exercice libéral et les spécificités de leur spécialité.
Il appelle tous les pédiatres à cesser leur activité du mercredi 24 décembre au mercredi 31 décembre 2014 dans les cabinets et les maternités privées.

Communiqué du SYNDICAT DES MEDECINS PATHOLOGISTES FRANÇAIS - GREVE FIN D'ANNEE

LE SMPF S'ASSOCIE A SES CONFRERES LIBERAUX ET HOSPITALIERS, ET APPELLE A LA GREVE DES CABINETS LIBERAUX D'ACP ET DU SECTEUR HOSPITALIER DU 24/12 AU 31/12/2014.

LE SMPF SOULIGNE QUE CETTE DEMARCHE EST MOTIVEE PAR L'IMPOSSIBILITE D'INSTAURER DANS NOTRE SPECIALITE UN TIERS PAYANT GENERALISE ET OBLIGATOIRE, ET PAR L'ABSENCE AVEUGLE DE PRISE EN COMPTE DE L'EVOLUTION DE NOTRE PROFESSION PAR LES INSTANCES.

LE SAR PARTICIPE AU MOUVEMENT NATIONAL EN S'ASSOCIANT A LA CSMF ET A L'UMESPE

Le SAR participe au mouvement national en s’associant à la CSMF et l’UMESPE

Le SAR vous appelle à participer au mouvement de grève (fermeture des cabinets médicaux du 24 au 31 décembre 2014) pour défendre votre profession et en particulier le PNEUMOLOGUE LIBERAL
Le SAR demande le retrait total du Projet de Loi de Santé et exige :

  • L’abandon de la mise en place du 1/3 payant généralisé 

  • L’abandon de la mise en place du « service territorial de santé au public » qui n’a, pour vocation, que de permettre aux ARS de contrôler l’exercice de la médecine libérale sur tous les territoires

COMMUNIQUE DE PRESSE DU SNMV

Le Syndicat National des Médecins Vasculaires est très inquiet du projet de Loi de Santé qui doit être discutée au Parlement en début d'année, loi qu'il juge étatique, dirigiste et liberticide.

Le SNMV s'oppose à la mise en place du tiers payant généralisé qui n'a pas lieu d'être, à l'instauration du Service Territorial de Santé qui placera les médecins libéraux sous le joug des ARS, à la création de nouveaux métiers de santé qui relève d'un transfert autoritaire de compétences et non d'une délégation de tâches intelligente et construite, à la marginalisation des spécialités médicales libérales contre la mise en place d'une médecine étatisée et hospitalo-centrée.

Communiqué du Syndicat National des Médecins de l’Hospitalisation Privée - Appel à tous les médecins exerçant dans les établissements de soins privés à rejoindre le mot d’ordre de grève lancé par la CSMF

Le SymHop, Syndicat National des Médecins de l’Hospitalisation Privée, appelle tous les médecins exerçant dans les établissements de soins privés à rejoindre le mot d’ordre de grève lancé par la CSMF, de fermeture des cabinets médicaux du 24 au 31 décembre 2014.

Le SymHop s’oppose totalement au projet de loi de santé présenté au conseil des ministres le 15 octobre 2014 qui, à terme, fera disparaître la médecine libérale spécialisée.

LE SNARF S'OPPOSE AU PROJET DE LOI SANTE - Communiqué

Le SNARF engage tous les anesthésistes-réanimateurs à participer aux côtés des autres spécialités aux Etats Généraux de la médecine spécialisée libérale le 7 décembre ainsi qu’à toutes les manifestations de défense de la médecine libérale. Il demande également à ses adhérents de préparer, avec les autres spécialités, le mouvement prévu durant la semaine du 24 et 31 décembre 2014 y compris un arrêt de l’activité.

 Le Conseil d’Administration du SNARF, réuni le 31 octobre 2014, a voté la motion suivante :
Le SNARF constate avec consternation l’obstination de notre Ministre de la Santé à détruire le système libéral.
Conservant la ligne politique initiale du programme santé proposée par le Président de la République en début de quinquennat, notre Ministre, sans concertation avec les médecins libéraux, veut nous imposer « la loi Santé » qui dirige notre système de Santé  vers une révolution liberticide : la mort de notre système libéral.

MOBILISATION DU SNDV - DIFFUSION A TOUS LES DERMATOLOGUES

Chère consœur, cher confrère, chers amis,

Le projet de loi de santé, présenté par Marisol Touraine en conseil des ministres il y a quelques semaines et qui sera débattu au Parlement au début de l’année 2015, est, pour les médecins libéraux, inacceptable.

Il est vital que nous le combattions, c’est pour cela que nous appelons chacun d’entre vous à participer activement au mouvement de protestation qui est en train de prendre corps. Passons sur les divergences entre les différentes organisations syndicales qui sont pour une fois d’accord sur l’essentiel : nous devons nous opposer frontalement à cette loi.

La consigne est claire et simple fermez vos cabinets entre le 24 et 31 décembre prochain.

Ce mouvement entre les fêtes ne doit être que le début d’un mouvement de grande ampleur des médecins pour établir un rapport de force.

Si vous êtes pour :

-   Un refus du tiers payant généralisé et obligatoire, fruit d’un dogmatisme ignorant ou déniant une réalité pragmatique.
-   Un refus de la mise sous tutelle de la médecine libérale par les directeurs généraux des ARS, avec la mise en cause du droit d’installation et des tarifs conventionnels.
-   Un refus des transferts de compétence d’actes médicaux vers des non médecins en dehors de vos cabinets médicaux.

Mobilisez-vous pour votre futur, pour le futur de la médecine libérale. Montrez votre détermination.

Pages