Communiqués de presse des Spécialités

Communique de presse du SNSMCV - E.C.N.

Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux  a pris connaissance de l’arrêté du 6 juillet 2017 fixant,  au titre de l’année universitaire 2017-2018, le nombre d’étudiants susceptibles d’être affectés à l’issue des épreuves classantes nationales en médecine, par spécialité et par centre hospitalier universitaire.

Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux entend exprimer son plus vif mécontentement et sa grande inquiétude devant la baisse drastique du nombre de postes d’interne offerts pour l’année 2017 – 2018 en cardiologie, 170 pour 208 antérieurement.

Cette baisse est particulièrement préoccupante quand au même moment un nombre important de cardiologues va  partir à la retraite. Dans les cinq ans qui viennent la spécialité va en effet perdre 35 % de ses effectifs, soit le double des nouveaux entrants.

Communiqué de presse de la FNMR - La FNMR rencontre Matignon – les 9 mesures passées au crible, la FNMR attend des réponses

La FNMR a rencontré, ce jour, le conseiller technique santé du Premier Ministre, Edouard Philippe.

Le président de la FNMR a présenté le projet de la Fédération « Oui à une Nouvelle Imagerie Médicale Libérale » qui vise à assurer un accès de tous les patients à l'imagerie médicale moderne et de qualité.

Les 9 mesures du projet ont été passées au crible avec le conseiller, certaines rencontrant manifestement son intérêt.

Communique de presse de la FNMR - La FNMR rencontre le conseiller spécial de la ministre de la Santé - Une oreille attentive mais les radiologues libéraux attendent des actes

La FNMR a rencontré, ce jour, le conseiller spécial du Pr Agnès Buzyn, ministre de la santé.

Le président de la FNMR a présenté le projet de la Fédération « Oui à une Nouvelle Imagerie Médicale Libérale » qui vise à assurer un accès de tous les patients à l'imagerie médicale moderne et de qualité.

L'imagerie médicale structure l'offre de soins aussi bien en ambulatoire qu'à l'hôpital.

L'actualité nous offre un exemple de ce qu’il ne faut pas faire. L’Agence régionale de la santé de la Nouvelle Aquitaine a autorisé une IRM supplémentaire à l’hôpital de Bergerac en refusant le renouvellement de celle qui était installée dans le cabinet libéral de la ville.

Plus encore, l’ARS exige son transfert à l’hôpital : 2 IRM à l’hôpital, 0 en ville.

Communiqué de presse du SNOF - Baisse du nombre de postes en ophtalmologie à la rentrée universitaire 2017

Baisse du nombre de postes en ophtalmologie à la rentrée universitaire 2017 : le SNOF s’insurge et demande à être reçu par la Ministre des Solidarités et de la Santé

Pour le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « Notre incompréhension est totale face à la répartition des postes à l’ECN attribuant seulement 141 postes d’internes à l’ophtalmologie, alors que 200 postes seraient nécessaires. Si elle est confirmée, cette baisse aura un impact très négatif sur l’accès aux soins des Français qui doivent déjà attendre 100 jours en moyenne pour consulter un ophtalmologiste. Nous demandons un rendez-vous avec la Ministre des Solidarités et de la Santé dans les plus brefs délais. »

Communiqué de presse du SNORL – NON au Tiers Payant Généralisé, nos Centrales Syndicales doivent donner un autre sens à ces mots pour qu’ils ne deviennent… des maux !

Les moyens de monétiques évoluent : quel médecin prenait la carte bleue, il y a 10 ans ?
Actuellement, nous commençons à régler avec nos smartphones.
La disparition de billets de banque est annoncée.
Les blockchains arrivent…

Nous connaissons tous les paiements à débit différé.
En exemple, la carte « avance santé » en est une adaptation.

Communiqué de presse de la FNMR - Lutter contre les déserts médicaux en radiologie

A Bergerac, les délais d'attente pour un examen d'IRM sont le double de la moyenne nationale.

Pour améliorer l’accès des patients à l’IRM, il faudrait 2 IRM : renouvellement de l'autorisation de fonctionnement de l'IRM libérale installée à la clinique Pasteur et une nouvelle autorisation au centre hospitalier.

Communiqué de presse du SNOF - Le SNOF désapprouve fermement l’expérimentation conventionnelle de renouvellement de lunettes par les médecins généralistes en collaboration avec les orthoptistes

Pour le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « Le renouvellement des ordonnances de lunettes par un médecin généraliste est une erreur. Cela ne va pas dans le sens de l’intérêt des patients et augmente le risque de retard de diagnostic. L’ophtalmologiste demeure le seul médecin compétent pour réaliser un bilan visuel complet ».

Communiqué de presse du SNPF

SYNDICAT NATIONAL DES PEDIATRES FRANCAIS

Le SNPF félicite Madame le Professeur Agnès Buzyn pour sa nomination au Ministère des solidarités et de la Santé.

Le SNPF soutient Madame la Ministre pour sa prise de position en faveur de la vaccination.

Il espère que le dialogue pourra se nouer sur les axes énoncés concernant directement la pédiatrie, en particulier dans le domaine de la prévention chez l’enfant, cœur de métier de la pédiatrie.

Communique de presse de la FNMR - Dépistage organisé du cancer du sein Dire la vérité aux femmes

Les radiologues se joignent à l'alerte lancée par les gynécologues pour défendre le dépistage organisé du cancer du sein.

Les gynécologues observent une augmentation de la taille des cancers du sein chez certaines de leurs patientes, conséquence des campagnes menées contre le dépistage organisé qui dissuadent les femmes de se faire dépister.

Les radiologues constatent que la participation des femmes au dépistage organisé stagne. Elle est même en recul dans certains territoires et elle est aussi menacée en raison de la fermeture de cabinets de radiologie de proximité due aux attaques répétées par la CNAMTS contre la radiologie.

COMMUNIQUE DE LA FNMR - NOUVEAU BUREAU

Le nouveau Bureau de la FNMR a pris ses fonction samedi 10 juin 2017 pour trois ans avec, à sa tête, le Docteur Jean-Philippe MASSON, médecin radiologue libéral à Carcassonne, réélu Président.

Le nouveau Bureau a affirmé sa volonté de poursuivre l’action engagée pour le retrait de l’article n° 99  et contre la suppression du Z.

Le Bureau entend faire reconnaître le rôle central de l’imagerie médicale et des médecins radiologues libéraux dans le parcours de soins des patients et dans les actions de santé publique.

Il restera attentif au maintien du tissu radiologique sur tout le territoire, à l'accès à l'IRM pour offrir aux patients l'ensemble des techniques, à la démographie des médecins radiologues, aux conditions d'exercice de la permanence des soins par les médecins radiologues et au déploiement d’une téléradiologie de qualité.

Pages