Communiqués de presse des Spécialités

COMMUNIQUE DU SNOF

Ophtalmologie : le travail aidé se développe fortement, avec un impact positif sur l’accès aux soins des Français

Le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF, dévoile ce matin les résultats d’une étude exclusive réalisée auprès des ophtalmologistes sur le travail aidé dans la filière visuelle : le travail en équipe s’est fortement développé depuis 4 ans, 63% des ophtalmologistes le pratiquant. Cette organisation a un impact significatif sur le nombre d’actes de soins, permettant la prise en charge de 3,1 millions de patients supplémentaires en 4 ans, pour un nombre d’ophtalmologistes équivalent. Ce mode de travail novateur en France, a encore un fort potentiel de déploiement, en particulier auprès des ophtalmologistes du secteur 1. Il préfigure aussi de nouvelles modalités d’exercice dans le secteur médical en France et en Europe.

Pour le Dr Thierry Bour : « Cette étude sur la pratique du travail aidé chez les ophtalmologistes montre qu’une autre organisation des soins est possible. Le travail aidé se déploie très rapidement chez les ophtalmologistes avec un impact déjà visible sur le nombre de patients pris en charge. Et cela ne fait que commencer car ce fonctionnement en équipe pluri-professionnelle n’en est qu’à 45% de son potentiel ! Nous espérons que les conclusions de la mission IGAS, qui devraient être rendues dans quelques semaines, iront dans le sens de ce modèle qui marche. ». 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU SNPF

Pédiatrie bafouée : la CNAM ne négocie plus, impose des codes informatiques et le tiers payant, condamne le secteur 2

Les pédiatres viennent de découvrir de nouveaux codes informatiques pour les 20 examens obligatoires de l’enfant concoctés par la CNAM sans aucune concertation ni avec le Syndicat des Pédiatres, ni avec les grandes centrales syndicales.

Le SNPF s’insurge contre :

- La complexification des codes des actes des pédiatres. Depuis 2016 une vingtaine de codifications ont été instaurées, en rajouter trois supplémentaires avec un calendrier compliqué n’apporte rien, d’autant plus qu’une autre solution plus simple était possible. La nomenclature actuelle a-t-elle besoin d’être changée ?

Communiqué de la FNMR - LES MEDECINS RADIOLOGUES LIBERAUX SOLIDAIRES DES BIOLOGISTES MEDICAUX

L'Assurance Maladie veut imposer de nouvelles baisses tarifaires, en 2020, pour un montant de 170 millions d'euros à la biologie médicale. Si ce montant était confirmé, il viendrait peser une nouvelle fois sur la spécialité après plusieurs années de baisses récurrentes.

La biologie médicale est une spécialité incontournable dans l'établissement du diagnostic. La pression financière constante qui lui est imposée conduit à des regroupements de laboratoires affaiblissant le maillage territorial.

Cette ponction supplémentaire se traduira par de nouvelles fermetures de laboratoires de proximité.

C'est encore le patient qui sera pénalisé.

Communiqué de presse du SNC MC

Le Syndicat National des Cardiologues interpelle Agnès Buzyn afin que les patients cardiaques diabétiques français bénéficient, dès demain, des avancées de la recherche internationale.

Le Congrès de la Société Européenne de Cardiologie, qui vient de se terminer, a mis en exergue des évolutions thérapeutiques de premier plan concernant le traitement des patients cardiaques diabétiques dans ses dernières recommandations.

La nouvelle stratification en 3 niveaux de risque cardio-vasculaire chez les patients diabétiques va permettre une meilleure adaptation des traitements, de fixer de nouveaux seuils pour l’hypertension artérielle et le LDL cholestérol. De même, l’aspirine est maintenant recommandée de manière systématique pour les patients à très haut risque cardio-vasculaire.

COMMUNIQUE DE PRESSE DU SNORL

Sauvegardez nos retraites !

La réforme des retraites est désormais lancée. Elle a pour buts d’uniformiser et simplifier les régimes de retraite, augmenter la solidarité nationale et rendre les cotisations plus justes.

Le régime de retraite des médecins, comme tous les régimes de professions libérales est considéré comme un « régime spécial » et la réforme envisagée va le transformer profondément : le régime de retraite des médecins libéraux tel que nous le connaissons aujourd’hui avec la CARMF disparaîtra au profit du Système de Retraite Universelle (SRU). Ce seront dès lors les URSSAF qui seront chargée du recouvrement des cotisations et du versement de pensions. Les médecins libéraux en perdant leur Caisse Autonome perdent un interlocuteur privilégié d’une part et un gestionnaire prudent d’autre part.

Communiqué de presse du SNC MC

Retraites : en colère, les cardiologues attendent de pied ferme les négociations pour lever les nombreuses inconnues.

L’heure est à la colère.

Le Syndicat National des Cardiologues s’oppose fermement à la réforme des retraites telle qu’elle est présentée aujourd’hui, face aux nombreuses inconnues qui persistent. Nous pensons que toutes ces zones d’ombre méritent d’être rapidement levées par le gouvernement afin d’apaiser l’exaspération des cardiologues, et sans aucun doute de tous les médecins libéraux.

COMMUNIQUE DE PRESSE DU SNPF

Arrêtons l’hémorragie !

Le SNPF,  qui vient de  réunir  son conseil d’administration, lance un cri d’alarme :

  • La démographie pédiatrique libérale s’effondre. Bien que le nombre total de pédiatres augmente, la part des pédiatres ayant une activité libérale exclusive a chuté de 12,5% en 5 ans. Partout des cabinets se ferment et l’activité pédiatrique n’est pas reprise. Le manque de pédiatres est criant.
  • Les jeunes pédiatres sont réticents à s’installer par ignorance de l’exercice libéral. Les places de stage en libéral, seul moyen de les intéresser à la pédiatrie ambulatoire, sont en nombre trop limitées ou ont baissé dans certaines régions. Pire encore, certains universitaires s’opposent encore à l’apprentissage de l’exercice libéral. Le SNPF demande plus d’internes formés et plus de stages en libéral.

Communiqué de la FNMR

Radiologie : Le retour du Z

La publication de l'avenant 7 à la convention médicale officialise le rétablissement du modificateur Z, spécifique aux médecins radiologues, à compter du 1er janvier 2020.

C'était une revendication prioritaire de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues car ce modificateur a valeur symbolique de la spécificité de notre activité.

En effet, le modificateur Z est lié aux investissements très importants que supportent les cabinets de radiologie pour l'acquisition et le renouvellement des équipements (table de radiologie conventionnelle, échographe, mammographe, scanner, IRM, système informatique, radioprotection, etc.).

Communiqué de presse du SNC - Retraite universelle, les médecins libéraux grands perdants

Le Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye a eu la main lourde pour les libéraux. À la première lecture des propositions du HCRR, les médecins cardiologues souhaitent que ces points soient pris en compte :

  1. Les médecins cardiologues libéraux sont attachés à un socle de retraite universelle pour tous, mais permettant une retraite complémentaire spécifique, par répartition, en complément de ce socle universel. Le choix d’un champ de la cotisation pour la retraite universelle couvrant 3 plafonds annuels de la Sécurité Sociale (PASS) est donc trop important et les médecins cardiologues souhaitent une retraite universelle basée sur 1 PASS. 

Communiqué de presse du SNC MC - Cet été : pensez à votre cœur !

Le Syndicat National des Cardiologues vous invite à prendre soin de votre cœur, pas seulement celui qui vous procure des émotions, mais l’organe qui vous permet de bien vivre, et même de mieux vivre.

Les vacances sont le moment privilégié pour se retrouver, s’accorder du temps pour soi et prendre de bonnes résolutions pour la rentrée.

Pages