Communiqués de presse des Spécialités

Communiqué de presse du SNORL - Le RAC0, l'implication de tous au bénéfice du patient

Le SNORL se félicite que la prise en charge des patients atteints de surdité par des aides auditives soit venue au premier plan.  En effet, il déplore l’importance du reste à charge qui pénalise les patients compromettant l’accès à une technologie permettant un retour à une vie sociale auditive. Notre système de santé a trop longtemps considéré que la surdité était une maladie secondaire voire dévalorisante.

Le SNORL défend la place essentielle du médecin ORL dans le diagnostic, l’évaluation et la décision thérapeutique permettant une bonne prise en charge des surdités. Lorsqu’ayant éliminé d’autres modalités de prise en charge, une adaptation d’appareil auditif s’avère nécessaire, l’ORL pose l’indication d’une ou deux audioprothèses, respectant ainsi la démarche clinique et étiologique au seul bénéfice du patient.

Le SNORL constate que, même si les moyens techniques numériques ont profondément modifié la qualité des adaptations prothétiques, le modèle économique, inchangé depuis plusieurs dizaines d’années reste le frein majeur dans l’équité de l’accès à une juste audition.

Communiqué de presse du SNOF - Le SNOF s’inquiète de la baisse de cotation de plusieurs actes d’ophtalmologie par l’Assurance Maladie

Dr Thierry Bour, Président du SNOF : « Au moment où les ophtalmologistes mettent en place une stratégie efficace pour préserver un parcours de soins sécurisé pour les patients et diminuer les délais de rendez-vous, la CNAMTS entreprend de réduire les cotations d’actes d’ophtalmologie essentiels dans le dépistage et le suivi de maladies potentiellement graves. La raison : réduire les dépenses de santé. Il s’agit tout bonnement d’une mesure dangereuse de la part des pouvoirs publics. La vue des Français n’est pas la variable d’ajustement pour combler le trou de la sécu ! »   

Le SNOF alerte l’Assurance Maladie sur les risques concernant la réduction des cotations pour des actes ophtalmologiques comme l’OCT (Tomographie par Cohérence Optique) ou l’opération de la cataracte. Cette décision aurait des effets désastreux sur la prise en charge de la santé des Français. Le docteur Thierry Bour, Président du SNOF, désapprouve fermement la volonté de l’Assurance Maladie de réviser à la baisse les cotations pour la technique d’imagerie du fond de l’œil appelée OCT et pour l’opération de la cataracte.

Communiqué de presse de la FNMR - - ARTICLE 99 : LA FNMR ACCUSE LA CNAMTS DE LUI METTRE LE PISTOLET SUR LA TEMPE !

« Je ne comprends pas l’attitude irresponsable de la CNAMTS de vouloir détruire l’imagerie médicale Française. Les comptables de l’assurance maladie se comportent comme des liquidateurs judiciaires, sauf que c’est la santé des Français qu’ils liquident année après année … Nous sommes arrivés aujourd’hui à un point de non-retour. L’article 99, une règlementation d’exception, qui permet au Directeur général de la CNAMTS de prendre des dispositions unilatérales, sans l’accord des médecins radiologues, est une mesure inique et contraire à la convention médicale qu’il faut combattre. Supprimer l’article 99 est aujourd’hui la priorité des médecins radiologues pour les Français ! »

Communiqué de presse du SNMV - Elections au SNMV

Le Syndicat National des Médecins Vasculaires a renouvelé son Conseil d'Administration et son Bureau lors de son assemblée générale qui s'est déroulée le 23 mars 2018 à la Maison de la Chimie à Paris.

Le Docteur Pascal GOFFETTE a été élu président du syndicat pour un mandat de 3 ans.

La composition du nouveau Bureau qui administrera le syndicat durant ces 3 ans est la suivante :

Communiqué de presse du 21 février du SMPF – Les médecins pathologistes s’inquiètent d’une remise en question du Plan Cancer et de l’avenir de leur spécialité

Le Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF) partage les récentes inquiétudes exprimées par le Pr Patrice Viens, Président de la fédération UNICANCER, et les Pr Dominique Maraninchi et Pr Fabien Calvo dans le rapport « 150 ans de recherche sur le cancer en France », relatives à l’avenir du Plan Cancer.

Le Plan National de Santé Publique (PNSP), qui sera révélé par la ministre des Solidarités et de la Santé en mars prochain, a pour objectif d’assurer la cohérence entre les différents plans nationaux. Une potentielle « fusion » de ces plans en un grand plan global pourrait ainsi mener au non-renouvellement du Plan Cancer.

Une mobilisation sans faille des pouvoirs publics est nécessaire dans l’élaboration du prochain Plan Cancer

Communiqué de presse du SNPF - Stratégie nationale de santé, volet enfance : les pédiatres et leurs propositions oubliés

Les pédiatres rappellent leur rôle dans la prévention, le dépistage et la prise en charge précoce de toute pathologie pouvant entraver le bon développement de l’enfant.

La pertinence des soins, l’expertise et les particularités de la prise en charge des enfants justifient la place du pédiatre, ni spécialiste d’organe, ni médecin généraliste de l’enfant, dans notre système de soin. Il est un maillon indispensable dans le parcours de soins des enfants surtout dans celui concernant les plus vulnérables.

Le pédiatre se positionne comme le pilote de santé de l’enfant, il l’accompagne tout au long de son développement.

Communiqué de presse du SNOF - Ophtalmologistes de France : le Docteur Thierry Bour réélu président à l’unanimité

Paris, le 21 novembre 2017 – Le nouveau Conseil d’administration du Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF) a procédé à l’élection de son Bureau. Le président, le Docteur Thierry Bour, est réélu à l’unanimité après un premier mandat débuté en 2014.
Le président : Docteur Thierry Bour

Le docteur Thierry Bour a été réélu à l’unanimité à la présidence du Syndicat National des Ophtalmologistes. Il s’agit du deuxième mandat de président pour cet ophtalmologiste libéral, installé à Metz, adhérent au SNOF depuis 1994 et membre du Bureau depuis 2002.

Cette réélection montre la volonté du Bureau de s’inscrire dans la continuité des actions menées depuis 2014 avec deux priorités : réajuster les effectifs dans la filière ophtalmologique en développant notamment les stages libéraux pour les internes, et continuer le déploiement des protocoles organisationnels afin de résorber définitivement les délais d’attente pour un rendez-vous, qui sont les plus longs, toutes spécialités confondues.

Communiqué de presse de la FNMR - La FNMR rencontre la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH)

Le Président de la FNMR a rencontré M. Sylvain Chapuis, Directeur général de la MNH (Mutuelle Nationale des Hospitaliers) à la suite de sa prise de participation dans le groupe NGI (Numerix et Global Imaging On Line).

Le Directeur général de la MNH a précisé la stratégie de la mutuelle dans le domaine de l’imagerie pour les années à venir. Il a manifesté son souhait d’instaurer des relations constructives avec la FNMR, seul syndicat représentant les médecins radiologues libéraux.

Communiqué de presse de la FNMR - 34 jours pour un RDV d'IRM et toujours des coupes budgétaires sur l'imagerie (1)

Où en est la promesse du Plan Cancer 2014-2019 qui avait pour ambition de réduire le délai d’un rendez-vous pour un examen d’IRM à 20 jours maximum ? En 2017, il y a 14 IRM par million d’habitants (contre 20 en Europe) ! C’est très nettement insuffisant. La conséquence, c’est 34 jours d’attente, en moyenne, 3,5 de plus qu’en 2016, avec de fortes inégalités selon les régions.

Pages