Communiqués de presse des Spécialités

Communiqué de presse du SNOF - Le SNOF approuve la mise en place des Contrats de Coopération pour les Soins Visuels favorisant le travail aidé entre ophtalmologistes et orthoptistes

Pour le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « Les nouveaux Contrats de Coopération pour les Soins Visuels sont une réelle avancée avec la mise en place d’un contrat de formation pour les étudiants en orthoptie et d’un contrat d’embauche pour les orthoptistes diplômés. Ils permettront de favoriser le travail aidé au sein des cabinets d’ophtalmologistes et de réduire, par conséquence, les délais d’attente de RDV devenus inacceptables pour la population. »

Le SNOF se félicite de la publication au Journal Officiel, le 29 avril 2017, des Contrats de Coopération pour les Soins Visuels facilitant l’embauche d’orthoptistes par les médecins-ophtalmologistes, spécialement en secteur 1 où le coût salarial d’un orthoptiste posait un problème de modèle économique. Le SNOF regrette cependant que ces contrats ne soient pas ouverts à tous les ophtalmologistes et qu’il n’y ait pas de modèle de contrat pour les praticiens ayant déjà embauché un orthoptiste auparavant.

Communique de presse du SNSMCV

Les organisations représentant les cardiologues français, qu'ils soient Universitaires, Hospitaliers ou Libéraux expriment leur soutien unanime aux internes en grève à partir du 18 avril, pour demander un aménagement de la maquette de leur diplôme de spécialité permettant une formation à 5 ans et le maintien des postes de post-internat, nécessaires notamment pour la formation aux surspécialités.

Communiqué du SNDV - Le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues soutient le mouvement de grève des internes.

La formation des internes est un enjeu majeur pour assurer des soins de qualité pour l'ensemble de la population.
 
Le SNDV est donc solidaire des internes qui réclament une meilleure prise en compte, au sein de leur cursus, des réalités de la médecine d'aujourd'hui pour leur formation.
 

Communiqué de presse du SYNMAD - Grève des Hépato-gastroentérologues

Le SYNMAD a déposé un préavis de grève de tous les hépato-gastroentérologues à partir du mardi 18 avril 2017 à 8h00. Cette position radicale de toutes les composantes de notre spécialité, soutenue par l’Inter Syndical des Internes (ISNI) et rejoint par l’ensemble de la Cardiologie et de la Néphrologie, est un appel au maintien de l’excellence des spécialités médicotechniques en FRANCE.

Communiqué de presse du SNOF - Le SNOF est insatisfait de la place laissée aux stages en cabinet libéral pour la formation des ophtalmologistes dans la réforme du 3e cycle des études médicales

Pour le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « Nous recommandons l’ouverture d’ici 2019 de 150 lieux de stages en cabinet libéral en phase II de la future maquette du diplôme d’ophtalmologie, afin de désengorger les CHU tout en augmentant le nombre de places pour la spécialité ophtalmologie.

Communiqué de presse du SYNMAD - Soutien du SYNMAD au préavis de grève des Internes en Hépato-gastroentérologie

Le Syndicat National des Médecins Français Spécialistes de l’Appareil Digestif (SYNMAD) soutient le préavis national de grève, appelant à la défense de la formation et de l’exercice en Hépato-Gastroentérologie, pour la journée du vendredi 31 mars 2017, de l’Association Française des Internes d’Hépato-Gastroentérologie (AFIHGE).

Depuis de nombreux mois, l’ensemble de la communauté d’Hépato-Gastroentérologie alerte le Ministère de la Santé à propos de la mise en danger de la formation des futurs spécialistes et de leur exercice dans le cadre de la réforme du troisième cycle des études médicales (décret n° 2016-1597 du 25 novembre 2016).

Communique de presse de la FNMR - GREVE DES MEDECINS RADIOLOGUES DU 23 MARS 2017. 80 % DES CABINETS DE RADIOLOGIE FERMES EN FRANCE AUJOURD’HUI - MOBILISATION SANS PRECEDENT

« Les médecins radiologues ont répondu très massivement à l’appel de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues » affirme son Président Jean-Philippe MASSON.

« Cette  mobilisation  prouve  leur  exaspération  face  au  diktat  de  la  Caisse  Nationale d’Assurance Maladie (CNAMTS) avec la baisse des forfaits techniques. L’article n° 99 de la Loi de financement de la sécurité sociale permet au directeur de CNAMTS de décider de manière unilatérale de baisses de tarifs sans se soucier de l’équilibre financier des structures de radiologie ».

Communiqué de presse du SNORL - La Radiologie low-cost : c’est aujourd’hui, très loin des promesses de campagne électorale

Le Syndicat National des médecins spécialisés en ORL et CCF (SNORL), attaché au sens des exigences supérieures de la Médecine qui anime la convention médicale, ne peut rester indifférent à son reniement par une décision unilatérale, financière, législative de baisse autoritaire des tarifs des actes de Radiologie.
 

Communiqué de presse du SNPF - LES PEDIATRES SOLIDAIRES DES RADIOLOGUES

Le SNPF a pris connaissance de la décision unilatérale de l’UNCAM concernant une baisse de 2% des forfaits techniques en imagerie (scanner, IRM, PET-scan) ainsi que de la diminution de la lettre clé Z radiologique.

Le SNPF s’insurge de cette décision prise en dehors de toute concertation avec les acteurs concernés.

Le SNPF s’oppose à cette vision comptable en opposition avec le contrat conventionnel qui portera atteinte à la qualité et à l’accès aux soins.

Le SNPF s’interroge sur la prochaine spécialité qui aura droit au même traitement en dehors de tout respect de la vie conventionnelle.

Communiqué de presse du SNL - Baisse des forfaits dialyse : INEGALITÉ et INQUIÉTUDE !

Le SNL a pris connaissance, avec consternation, de la publication des tarifs 2017 des forfaits dialyse en établissement privé et regrette une baisse de 4.7% par rapport à 2016 et de 12% par rapport aux tarifs 2014 !

Cette baisse, une nouvelle fois, historique ne touche pas avec la même intensité les tarifs en l’hôpital public qui restent plus élevés. Le SNL constate l’enterrement officiel de la convergence tarifaire alors que les missions et contraintes réglementaires de prise en charge du parcours de l’insuffisance rénale chronique sont les mêmes dans les deux secteurs. De plus, l’augmentation des MIGAC réservées à l’hôpital public revient à contourner la tarification à l’activité.

Pages