Communiqués de presse des Spécialités

Communiqué de presse de la FNMR - Charte Patient-Médecin Radiologue

Charte Patient-Médecin Radiologue -20 engagements pour (encore) mieux soigner les patients au cœur de la démarche

Il y a 20 ans, la Fédération Nationale des Médecins Radiologue (FNMR), déjà très novatrice, réalisait sa première charte du médecin radiologue pour l’accueil des patients dans les cabinets de radiologie.

En 2018, pour aller plus loin dans le dialogue médecin radiologue-patient, la FNMR a associé de nombreuses associations de patients pour renouveler cette charte, cosignée par l’association « Familles de France ».

Communiqué de presse du SNORL - Le SNORL répond à la CNEDiMTS sur la qualité et les chiffres de la prescription des appareils auditifs

Le Syndicat National des médecins spécialisés en ORL et CCF a mis en avant la semaine dernière l'intérêt pour le patient d’avoir un bilan réalisé par un ORL qui doit être Le prescripteur des aides auditives. Le niveau d'expertise médical ainsi que la technicité du matériel nécessaire au bilan audiologique rend l'ORL incontournable.

Communiqué de presse du SNOF- Le SNOF s’oppose à la mise en place de téléconsultations d’ophtalmologie dans les magasins d’optique

Le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « Le projet de téléconsultation Althalia – GrandVision France dans des magasins d’optique pose de graves problèmes déontologiques pour notre profession.

Communiqué de presse du SMPF - Le référentiel des actes innovants hors nomenclature (RIHN) est-il cancérigène ?

A la lecture du relevé d’activité en RIHN publié par la DGOS (http://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/recherche-et-innovation/l-innovation-et-la-recherche-clinique/article/les-missions-d-enseignement-de-recherche-de-reference-et-d-innovation-merri actes hors nomenclature 2017-activité 2016) et alors que se discute actuellement la ventilation des financements des actes inscrits au RIHN et ceux inscrits sur la liste complémentaire, le Syndicat des Médecins Pathologistes Français s’interroge.

Communiqué de presse du SNOF - Etude de la DREES : des délais d’attente en baisse mais un accès aux soins à renforcer avec une formation accrue d’ophtalmologistes

Pour Thierry Bour, Président du SNOF : « Cette étude montre des résultats encourageants concernant la réduction des délais d’attente. La moitié des rendez-vous en ophtalmologie est obtenue en moins de 52 jours, mais une disparité territoriale demeure dans l’accès aux soins notamment dans les zones les moins dotées en ophtalmologistes. Le SNOF demande que plus d’ophtalmologistes soient formés pour faire face à la pénurie et réduire les délais d’attente pour éviter une crise sanitaire imminente ! »

Une réduction des délais d’attente encourageante…

Communiqué de presse du SNOF - Rapport « Les soins visuels : une prise en charge à réorganiser » de la Cour des Comptes : le SNOF déplore les mesures préconisées, car elles ne permettront pas de réduire les délais d’attente rapidement

Pour Thierry Bour, Président du SNOF : « Nous sommes en phase avec la Cour des Comptes sur l’objectif de réduire les délais d’attente pour un rendez-vous chez l’ophtalmologiste. Mais les mesures qu’elle propose sont en total décalage avec la réalité du terrain. Elles ne sont pas à la hauteur des enjeux en matière de santé visuelle, car elles ne tiennent pas compte de la complexité du diagnostic médical et risquent de conduire à des retards de diagnostic.  Les mesures prises ces dernières années en étroite concertation entre les pouvoirs publics, le SNOF et les organisations syndicales des opticiens et des orthoptistes sont en train de porter leurs fruits. Il serait très préjudiciable de casser cette dynamique ».

Le SNOF pointe des mesures incomplètes et inadaptées, la Cour des Comptes rate la cible !

Communiqué de presse du SNOF- Création de postes d’assistants médicaux, suppression du numerus clausus… : les ophtalmologistes de France sont favorables à ces mesures du Plan Santé

Le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « La plupart des mesures annoncées dans le cadre du Plan Santé vont dans le bon sens. Tout d’abord, la création d’un métier d’assistant médical se révèle tout à fait pertinente. Nous sommes, en effet, convaincus qu’une collaboration étroite entre médecins et autres professionnels de santé est l’avenir de l’organisation de toutes les spécialités médicales. Les ophtalmologistes ont initié depuis plus de quinze ans une profonde réingénierie de leur spécialité pour travailler en délégation de tâches et les résultats se font déjà sentir. D’autre part, la suppression du numerus clausus est une bonne chose à condition qu’elle permette de former des médecins là où il y a des besoins ».

Création d’assistants médicaux : les ophtalmologistes, pionniers des délégations de tâches, sont prêts à partager leur expertise

Le SNOF estime que le projet de créer un métier d’assistant médical est une mesure pertinente, car elle va permettre de recentrer le médecin sur son cœur de métier : le diagnostic médical et la thérapeutique. Les ophtalmologistes ont innové et pratiquent déjà la délégation de tâches depuis plus de quinze ans, majoritairement avec des orthoptistes. Aujourd’hui, 60% des ophtalmologistes ont recours au travail aidé* et le nombre de patients vus grâce à cette organisation a augmenté de 26% selon la CNAM.

Communiqué de presse du SNOF - Rentrée universitaire 2018 – Le SNOF déplore que seulement 155 postes aient été attribués à la spécialité de l’ophtalmologie

Pour le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « 155 postes viennent d’être attribués à la spécialité Ophtalmologie en 2018 à l’Examen Classant National (ECN). C’est plus que l’an dernier, mais cela reste insuffisant.

Pages