Brèves

FLASH INFO N° 14 - 4 MAI 2015

Le CAS : globalement une réussite quant à l’évolution des compléments d’honoraires. Une stabilisation, voire des taux de dépassements recalculés plutôt en diminution, avec un taux d’actes à tarif opposable ayant augmenté.

Par contre, en contrepartie, l’Assurance Maladie vient d’honorer son contrat avec la prise en charge des charges sociales pour les médecins de secteur 2, sommes allant de 3 à 4 000 euros pour la pédiatrie, la psychiatrie …. 7 à 9 000 euros pour les gastroentérologues et les chirurgiens…. Quant à d’autres, jusqu’à 13 000 euros en moyenne pour les anesthésistes et les cardiologues…

FLASH INFO N° 13 - 23 AVRIL 2015

La CARMF vient de publier les revenus nets 2013. Vérifier au travers des avis d’imposition.

Il en ressort : une stagnation des revenus pour 2013, plus de 10 spécialités d’organes avec des revenus inférieurs aux médecins généralistes. On note donc une grande disparité dans les BNC moyens.

Par contre, on y voit, pour la médecine spécialisée une évolution du BNC de 0,39 % en euros courants, soit une diminution du pouvoir d’achat de 0,35 % compte tenu d’une inflation à 0,74 %, alors que les généralistes ont progressé de plus de 1,69 %.

Le tableau fourni par la CARMFmet en évidence une baisse beaucoup plus prononcée pour les médecins du secteur 2. Comment expliquer l’ensemble de ces chiffres : effet crise, augmentation des charges sociales ?

FLASH INFO N° 12 - 20 AVRIL 2015

Un ONDAM encore prévu à la baisse.

L’impact sur les soins de ville ne sera pas négligeable. Le Ministre des Finances et des Comptes publics, Michel SAPIN, a annoncé un redressement complémentaire de 4 milliards d’euros cette année, puis 5 milliards en 2016 pour répondre au programme de stabilité.

Pour la santé, cette enveloppe s’élèvera à 1 milliard d’euros. On peut se demander quel sera l’impact sur les prochaines négociations tarifaires, l’impact sur la survie des établissements de soins privés déjà en difficulté.

HOSPIMEDIA 15.04.2015

Le tiers payant : la CSMF et l’U.ME.SPE., appellent à la désobéissance tarifaire. D’autres syndicats se joignent à ce mot d’ordre.
Communiqué de presse CSMF
Communiqué de presse U.ME.SPE./CSMF

FLASH INFO N° 11 - 25 MARS 2015 - DERNIERE MINUTE

Dans le cadre de la concertation, avec le Ministère de la Santé, sur la nouvelle organisation du dispositif de mise en place du Développement Professionnel Continu (DPC), il a été décidé, lors du Conseil de Gestion de cet organisme, structure de pilotage du DPC, de rouvrir des droits à tous les médecins qui le souhaitent pour effectuer de nouvelles formations à partir du 1ER AVRIL 2015.

FLASH INFO N° 10 - 24 MARS 2015

Le Directeur de la DGOS, Jean DEBEAUPUIS, a porté l’idée, lors de la journée nationale de l’Association des Directeurs d’Hôpital que ces derniers deviennent des directeurs territoriaux. Ils doivent devenir des « managers » pour donner une politique du territoire.

Les futurs groupes hospitaliers du territoire seront les éléments porteurs de cette réflexion d’un Etat voulant tout diriger.

Voilà ce que la loi porte demain : l’hospitalo-centrisme à tous crins.

FLASH INFO N° 9 - 20 MARS 2015

I - Aujourd’hui, l’ensemble des syndicats médicaux a été reçu par le Premier Ministre, en présence de Madame la Ministre de la Santé, pour faire le point sur le projet de loi de santé.

Face à la mobilisation des médecins libéraux de dimanche dernier, le Premier Ministre répond par la mise en place d’une conférence de santé.

Comment peut-on vouloir proposer une conférence nationale à la suite du vote d’une loi de santé !

Encore une fois, le gouvernement nous méprise.

FLASH INFO N° 7 - 11 MARS 2015

LE TARIF DES CLINIQUES :

Depuis le 1er mars, aucun établissement de soins ne peut facturer ses prestations en raison de l’absence de publication des nouveaux tarifs qui, comme chaque année, sont négociés en début d’année.
 
Le Ministère a été incapable de fixer les nouveaux tarifs comme ce qui est prévu par la règlementation, ceci a induit des retards de facturations et, donc, de paiement des prestations. Les honoraires étant liés à ces prestations, ceux-ci seront versés au minimum avec un retard de 2 à 3 semaines.

Aujourd’hui, 11 mars, la publication est enfin disponible, les tarifs sont en baisse de 1 % dans le public et de 2,5 % dans le privé.

Encore une nouvelle inégalité ! Il faut rappeler également que le gouvernement avait débloqué 300 millions d’euros pour les hôpitaux publics qui s’étaient endettés en francs suisses. On voit augmenter les MIGAC, dont l’enveloppe passe de 6,1 à 6,3 milliards d’euros : cherchez l’erreur !

FLASH INFO N° 6 - 11 MARS 2015

Proposition de loi déposée par un député UDI : Voilà maintenant que certains députés en mal d’idées redéposent un amendement sur le numerus clausus à l’installation des médecins.
Un contre sens idéologique ! A l’heure où certains défendent la liberté d’entreprendre !

Nos députés pensent-ils que cet amendement pourrait répondre aux déserts dits « médicaux » ?

FLASH INFO N° 5 - 25 FEVRIER 2015

ENCORE DES AIDES FINANCIERES POUR LES HOPITAUX ET LES COLLECTIVITES LOCALES ! 

Une augmentation du fonds de soutien des hôpitaux qui, aujourd’hui, était à 100 millions d’euros sur 3 ans, passe à 300 millions d’euros !

Une gestion en bon père de famille ! Aucune responsabilité en dehors de celle des banques suisses qui n’ont pas su tenir leur monnaie. Qui va payer ? Toujours les mêmes mais, bien entendu, aucune remise en cause du fonctionnement et de la gestion des hôpitaux publics et l’on veut nous faire croire qu’ils seront le socle de la structuration territoriale.

Nous pouvions en rire, demain nous allons en pleurer.

Communiqué commun du Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes et Ministère des Finances et des Comptes Publics 

LE 1ER COMITE D’ORGANISATION DE LA MANIFESTATION NATIONALE DU 15 MARS S’EST TENU HIER SOIR A PARIS

Tous les syndicats représentatifs y étaient présents, UN CONSENSUS : LE REJET FRANC ET MASSIF DU PROJET DE LOI DE SANTE PORTEE PAR MARISOL TOURAINE.

Pages