Brèves

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 22 MARS 2017

NEWS SUR LES MODIFICATIONS CONCERNANT LE SECTEUR HOSPITALIER

Hôpital : 550 millions € d'ici 2021 pour financer deux programmes d'accompagnement du virage numérique PARIS, 15 mars 2017 (APMnews) –

  • Touraine annonce une baisse des tarifs hospitaliers
  • Marisol Touraine a en effet annoncé ce mercredi une nouvelle baisse des tarifs hospitaliers, de 0,9 % pour les hôpitaux et de 1,39 % pour les cliniques privées. «Compte tenu de l'augmentation prévisionnelle du volume d'activité», les tarifs pour la médecine, la chirurgie et l'obstétrique «seront amenés à diminuer» de 0,9 %, a justifié le ministère de la Santé. À cette baisse, les établissements privés se verront appliquer une décote supplémentaire de 0,49 % afin de « neutraliser » les effets du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et du pacte de responsabilité qui « s'appliquent aux seuls établissements privés ».  « Sentiment d'injustice » : Pour la CSMF, principal syndicat des médecins libéraux, le gouvernement « s'entête à prendre le problème à l'envers ». Dénonçant une vision, l'organisation demande au ministère «de sortir des postures dogmatiques et de recentrer l'organisation du système de santé autour de la médecine de ville, avec les moyens nécessaires ». Le Figaro
  • La CSMF proteste contre le sort fait au privé lucratif et "constate à travers ces chiffres l’inégalité flagrante de traitement entre les hôpitaux publics et les établissements privés." Le Généraliste

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 7 MARS 2017

LES DIVERSES PROPOSITIONS EN MATIERE DE SANTE POUR LES PROCHAINES ELECTIONS PRESIDENTIELLES

  1. Que veut la Mutualité ?
  • Présidentielle : la Mutualité veut davantage de débats sur l'accès aux soins

PARIS, 21 février 2017 (APMnews) - La Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) veut encourager les débats sur les questions liées à l'accès aux soins (restes à charge, organisation de l'offre sur le territoire...), qu'elle juge insuffisamment présentes dans la campagne électorale. Le président de la FNMF, Thierry Beaudet, s'est exprimé devant la presse. La fédération va publier dans le même temps un sondage sur "les attentes des Français en matière de santé" commandé à Harris Interactive. Il a été réalisé en ligne auprès d'un échantillon représentatif de 2.000 Français majeurs, du 30 janvier au 7 février….

Thierry Beaudet a répondu que "le sujet majeur" est la refonte du code de la mutualité. Il s'est dit "optimiste" sur le fait que l'ordonnance soit publiée avant l'élection présidentielle d'avril-mai. La Mutualité aurait préféré que le Parlement la ratifie avant cette échéance, mais cela ne sera pas possible car la session parlementaire s'achève fin février.

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 27 FEVRIER 2017

1. Protection maternité des médecins : ça bouge lentement... plus de neuf mois pour accoucher de propositions encore insuffisante !

- Protection maternité des médecins : la piste d'une aide différenciée selon le secteur conventionnel
Les négociations d'un avenant très attendu de la convention médicale ont débuté jeudi matin entre les syndicats de médecins et la Cnam. Il s'agissait de discuter des modalités de l'Avantage supplémentaire maternité (ASM)prévu dans la LFSS 2017. L'ensemble des syndicats de médecins demande en effet que cette aide soit applicable à toutes les femmes médecins. L'ASM a été pensée pour les aider à assumer les frais professionnels qui courent pendant la période de congé maternité.  Lors du vote à l'Assemblée, le gouvernement s'était montré défavorable au fait d'en faire bénéficier les médecins de secteur 2, et souhaitait réserver cet avantage aux secteurs 1 et 2-OPTAM. À l’issue de la première réunion de négociations, les syndicats n'ont pas eu gain de cause puisque l'assurance maladie a refusé l'extension de l'aide au secteur 2. Une alternative a cependant été évoquée: l'extension de l'ASM à toutes les femmes, mais dans une proportion différente si elles sont en secteur 1 ou en secteur 2.
Les syndicats espèrent un accord dans de brefs délais. Ardents défenseurs de l'ASM pour toutes les femmes, secteur 2 compris, ils ne veulent pas d'un compromis : "Le coût supplémentaire de son extension au secteur 2 serait pourtant epsilon", constate Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF. Réponse lors de la prochaine réunion de négociations sur l'ASM le 8 février.
Le Généraliste

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 19 DECEMBRE 2016

1. Vie conventionnelle

Tiers payant : la CSMF boycotte à nouveau la réunion du comité de pilotage

La CSMF annonce qu'elle ne se rendra pas à la seconde réunion programmée ce mercredi 14 décembre. Le syndicat du Dr Jean-Paul Ortiz dénonce tout à la fois la composition de ce comité, qui ne comporte que cinq représentants des médecins libéraux (sur 37 sièges), et la volonté de Marisol Touraine de passer outre l'opposition des libéraux à un dispositif qu'ils estiment trop chronophage et contraignant. Le Quotidien

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 9 NOVEMBRE 2016 - RETRAITE ET PREVOYANCE

1/    On ne peut liquider sa Retraite et - en conséquence - faire valoir ses Droits à Pension et toucher l’Allocation Vieillesse en rapport qu’à 2 conditions :

    -     Avoir demandé la liquidation de la totalité des régimes dans le trimestre civil qui précède le trimestre de son mois de naissance ;

-     Etre à jour de toutes les cotisations (sinon cela expose à ne percevoir que la pension du régime de base !).

2/     A la fin de l’exercice, lorsqu’on a atteint la possibilité de prendre sa Retraite « à Taux Plein », depuis la Loi du 20 Janvier 2014 ("Avenir et Justice des Systèmes de Retraite"), on ne peut dissocier les liquidations des différents Régimes (se souvenir qu’on a eu plusieurs caisses de rattachement selon son profil professionnel et le cursus avec, en particulier, des annuités de salariat) sous peine de s’exposer :

    -     A continuer de cotiser sans attribution de points ;

    -     Ne pouvoir être éligible au Cumul Activité - Retraite déplafonné.

FLASH INFO UMESPE-CSMF du 25 NOVEMBRE 2016

FLASH INFO

I. Tiers payant 

D’ici à la généralisation du tiers payant, prévue pour le mois de janvier, les caisses ont quand même intérêt à s’acheter une conduite… Si l’on en croit une récente thèse sur le sujet soutenue à Toulouse au début de l’été, le tiers payant coûterait en effet assez cher en temps et en argent aux médecins qui le pratiquent. Le Généraliste
 
Les assureurs complémentaires ont reçu les syndicats médicaux pour leur présenter le dispositif de tiers payant généralisé (TPG), qui doit être opérationnel au 1er janvier 2017. La CSMF a réitéré son opposition totale au dispositif qu'elle a toujours combattu, symbole de la "dérive bureaucratique de notre métier".  Egora

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 3 NOVEMBRE 2016

1. Publication de la convention médicale pour 2016-21 au Journal officiel. PARIS, 24 octobre 2016 (APM) - L'arrêté approuvant la convention médicale pour 2016-21 a été publié dimanche au Journal officiel. Le texte a été signé le 25 août à l'issue de plus de six mois de négociations par trois des cinq syndicats représentatifs des médecins libéraux (Fédération des médecins de France -FMF-, syndicat de médecins généralistes MG France et union syndicale Le Bloc regroupant les spécialistes des plateaux techniques lourds) et l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam), dans un climat de pragmatisme. La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) et le Syndicat des médecins libéraux (SML) ont refusé de parapher le texte, tandis que l'Union nationale des organismes complémentaires d'assurance maladie (Unocam), qui devait pourtant financer une partie des revalorisations prévues, n'a pas souhaité y adhérer pour l'instant. Arrêté du 20 octobre 2016 portant approbation de la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l'assurance maladie signée le 25 août 2016

2. L'Umespe présente ses propositions pour l'avenir des médecins des plateaux techniques lourds.

Pages