EN DIRECT DU SPECIALISTE - 27 SEPTEMBRE 2016 - CONSTRUIRE : UN IMPERATIF POUR L'AVENIR DU METIER

CONSTRUIRE : UN IMPERATIF POUR L'AVENIR DU METIER

Nous pouvons tous nous accorder sur le constat d’échec de la négociation conventionnelle. Seule la Ministre de la Santé ose encore parler des soi-disant avancées de la Loi de modernisation et de la convention signée par des syndicats qui, aujourd’hui, renient déjà leur signature.

Aucun d’entre eux n’assume le choix qu’il a fait : une signature de combat ont-ils dit ! L’un va porter cette convention devant le Conseil d’Etat, l’autre appelle à la désobéissance tarifaire, le troisième est incapable d’assumer l’abandon des médecins de secteur 2. Ces médecins ne sont plus des médecins comme les autres, ils sont exclus de la revalorisation tarifaire. En signant, ces syndicats ont dénaturé la CCAM : elle n’est plus une classification hiérarchique des actes, elle devient une simple grille tarifaire basée sur une politique de revenus tant voulue par le pouvoir en place et qu’ils ont cautionnée en y apportant leur accord.

Aujourd’hui, la Cour des Comptes confirme l’analyse de la CSMF ; nous avions dénoncé le manque de visibilité financière de ce texte et avions prédit des revalorisations honorées en « monnaie de singe ». Comme prévu, le Comité d’alerte se mettra en place, ainsi les évolutions tarifaires indispensables au maintien d’une médecine libérale de qualité ne seront pas mises en place aux dates prévues et seront repoussées aux calendes grecques.

Communiqué de presse de la FNMR - REVENUS DES RADIOLOGUES SELON LES ARAPL NE PAS CONFONDRE UNE ETUDE PARTIELLE AVEC LA REALITE

   Selon le dernier bilan fiscal des ARAPL, les revenus avant impôts des médecins libéraux seraient en progression.

Le revenu des radiologues serait de 197 600 euros pour 2015. A comparer avec les 118 792 € de revenus annoncés par la CARMF (Caisse autonome de retraite des médecins de France) pour 2014.

Les revenus des radiologues auraient-ils augmenté de 78 800 € en un an ?

Le diable se cache dans les détails.

Communiqué de presse du SNPF - Changement de Bureau

Lors  de son Conseil d’Administration du 3-4 septembre 2016, le Syndicat National des Pédiatres Français  a élu un nouveau bureau.
Pour la première fois depuis sa création une femme en est devenue la présidente.

Composition du bureau :

Président : Dr Brigitte VIREY

Secrétaire Général : Dr Luc REFABERT
- Secrétaire Général Adjoint : Dr Anne PIOLLET
- Secrétaire Général Adjoint : Dr Jean François PUJOL

Communiqué de presse du SMPF - Pourquoi réserver le progrès médical à quelques rares centres hospitaliers ?

Au mépris des règles d’égalité de soins et de liberté d’exercice, le Ministère de la Santé, la DGOS, l’assurance maladie, l’INCa et la HAS semblent persister à vouloir réserver aux seules 28 plateformes de génétique moléculaire, la réalisation des tests de pathologie moléculaire à visée diagnostique et thérapeutique en cancérologie.

Pages