EN DIRECT DU SPECIALISTE - 24 MAI 2017 - UNE NOUVELLE EQUIPE AU POUVOIR : SAISIR LE MOMENT POUR ENGAGER LE CHANGEMENT ?

1. Editorial du Président
2. Communiqués de presse diffusés de l’U.ME.SPE.-CSMF
3. Communiqués de presse diffusés par les spécialités
4. Publications officielles et informations diverses
5. À Propos de : « EN DIRECT DU SPECIALISTE »
6. Remerciements

 

EDITORIAL DU PRESIDENT

La campagne présidentielle est terminée et celle des législatives est engagée, mais le concert d’invocations, bruyamment orchestré par les acteurs de la santé, ne trouve plus guère d’échos. Les différents lobbies vont maintenant s’activer auprès des cabinets ministériels et les délégations se succéder pour tenter d’influer sur la politique de demain. Le plus probable est que l’on n’entende plus parler de santé avant quelque temps dans les médias grand public, le code du travail, l’assurance chômage et les retraites prenant le pas sur notre sujet dans l’agenda présidentiel. Ce sursis à statuer nous laisse donc un temps de répit. Et de nécessaire réflexion prospective.

Communiqué de presse de l'U.ME.SPE.-CSMF - Dr Agnès Buzyn, nouvelle ministre de la Santé : restaurer la confiance une étape incontournable pour répondre aux enjeux de demain.

L’UMESPE-CSMF (Union des Médecins Spécialistes – Confédération des Syndicats Médicaux Français) prend acte de la nomination de Madame Agnès Buzyn au ministère des Solidarités et de la Santé.  L’UMESPE-CSMF rappelle que notre système de santé traverse une crise majeure impactant, par son ampleur, les secteurs public et privé. Il est, aujourd’hui, urgent de trouver des solutions permettant à l’ensemble des usagers d’avoir accès au meilleur soin sur l’ensemble du territoire national.

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 17 MAI 2017

I. Les réformes des études médicales font polémique

  • La nouvelle liste des diplômes d'études spécialisées en médecine

PARIS, 28 avril 2017 (APM) - L'arrêté énumérant les 44 diplômes d'études spécialisées (DES) ouvrant droit à la qualification de spécialiste, dans le cadre de la réforme du troisième cycle des études de médecine (TCEM), a été publié au Journal officiel. La liste, qui doit s'appliquer à compter de la rentrée universitaire 2017-2018.  Deux autres textes sont attendus dans le cadre de la finalisation de cette réforme : un décret relatif au statut de l'étudiant de TCEM et un arrêté fixant notamment les maquettes de formation des FST. (Journal Officiel)

  • Etudes de santé : 8 nouvelles universités expérimenteront la réorientation précoce et les passerelles

PARIS, 9 mai 2017 (APMnews) - Un arrêté publié samedi au Journal officiel autorise 8 universités supplémentaires à expérimenter des dispositifs de réorientation précoce des étudiants engagés dans des études de santé, ainsi que des passerelles entrantes vers ces filières. L'article 39 de la loi du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche a prévu 2 types d'expérimentation : la réorientation de certains étudiants de la 1ère année commune aux études de santé (Paces) dès l'année universitaire en cours, et des passerelles entrantes vers la 2e ou 3e année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de maïeutique, après 1 à 3 ans d'un 1er cycle universitaire conduisant à un diplôme national de licence.

Communiqué de presse de l'U.ME.SPE.-CSMF - LES BUGS DE LA NOUVELLE NOMENCLATURE QUI ARRANGENT BIEN LA CNAM

L’UMESPE-CSMF dénonce les bugs et les directives anticipées de la Caisse aux éditeurs de logiciels qui n’ont pas permis aux pédiatres de mettre en place des revalorisations attendues et obtenues lors de la dernière négociation conventionnelle (Association de lettres-clés).

L’UMESPE-CSMF dénonce la complexité des cotations qui, aujourd’hui, entraine d’une part des erreurs de cotations, d’autre part, engendre une lassitude des professionnels au vu du maquis des cotations et de l’usine à gaz construite dans cette nouvelle convention.

Communiqué de presse du SNOF - Le SNOF approuve la mise en place des Contrats de Coopération pour les Soins Visuels favorisant le travail aidé entre ophtalmologistes et orthoptistes

Pour le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « Les nouveaux Contrats de Coopération pour les Soins Visuels sont une réelle avancée avec la mise en place d’un contrat de formation pour les étudiants en orthoptie et d’un contrat d’embauche pour les orthoptistes diplômés. Ils permettront de favoriser le travail aidé au sein des cabinets d’ophtalmologistes et de réduire, par conséquence, les délais d’attente de RDV devenus inacceptables pour la population. »

Le SNOF se félicite de la publication au Journal Officiel, le 29 avril 2017, des Contrats de Coopération pour les Soins Visuels facilitant l’embauche d’orthoptistes par les médecins-ophtalmologistes, spécialement en secteur 1 où le coût salarial d’un orthoptiste posait un problème de modèle économique. Le SNOF regrette cependant que ces contrats ne soient pas ouverts à tous les ophtalmologistes et qu’il n’y ait pas de modèle de contrat pour les praticiens ayant déjà embauché un orthoptiste auparavant.

Pages