COMMUNIQUE DE PRESSE DU SNPF - Le SNPF mobilisé pour une négociation constructive avec la CNAM- Vers un système souple et efficace pour le patient comme pour son médecin

Alors que la politique vaccinale va dans le sens d’une couverture vaccinale pertinente en France, la CPAM de Strasbourg a décidé de sanctionner les médecins de cette région pour des raisons purement administratives.

Des « indus » leur sont demandés, sans courrier préalable de mise en garde, car ils ont omis de préciser « non remboursable » sur les ordonnances pour un certain nombre de vaccins non pris en charge par l’assurance maladie.

Les conditions de remboursement pour ces vaccins qui relèvent de pathologies exceptionnelles et en ALD, sont pourtant faciles à identifier aussi bien par le pharmacien et que par la caisse.

LES SPÉ – LA LETTRE N° 4 - MAI 2019 - CPTS, ASSISTANTS MEDICAUX : LES LIGNES DOIVENT BOUGER !

La Lettre n°4 - MAI 2019

L'édito de Patrick GASSER

« CPTS, Assistants médicaux : les lignes doivent bouger ! »

« Communautés professionnelles territoriales de santé, assistants médicaux… les négociations ouvertes, en début d’année, sont sur le point de s’achever. Les deux thèmes portent en eux les germes de la transformation de l’exercice libéral de la médecine, vers un modèle plus coordonné, plus coopératif et plus efficient. Les Spé-CSMF y sont favorables depuis longtemps, comme en témoigne le Projet politique que nous avons élaboré en 2017. Sur le principe, donc, ces évolutions sont à soutenir, car elles vont d’abord permettre de dégager du temps médical au service du patient, de favoriser le partage d’informations pour une prise en charge interdisciplinaire, d’encourager une approche populationnelle de la santé des Français, d’accélérer la mutation vers une pratique plus entrepreneuriale de la médecine. Mais, derrière les principes, on le sait, le diable se cache dans les détails ! Or, une nouvelle fois, l’Etat et l’assurance-maladie s’apprêtent à dénaturer ces projets. L’Accord Conventionnel Interprofessionnel, que nous avons examiné en Comité directeur le 27 avril, est lourd, complexe, loin des réalités du terrain. Surtout, il vise à permettre aux pouvoirs publics d’imposer leurs vues sur les modalités d’organisation des professionnels libéraux. Il introduit, également, un risque d’inféodation de ces CPTS aux GHT. Il excite, enfin, l’ambition de quelques vieilles gloires syndicales. En dépit de ces réserves, Les Spé-CSMF soutiendront l’ACI si des éclaircissements sont apportés sur la gouvernance des CPTS. Quant aux assistants médicaux, ils feront l’objet d’une ultime négociation le 9 mai. Nous déplorons que, selon la version provisoire proposée par l’assurance-maladie, toutes les spécialités n’y aient pas accès, comme c’est le cas des radiologues et des anesthésistes. Là, encore, il faudra que les lignes bougent pour que Les Spé-CSMF soutiennent le projet ».

TELECHARGER LA NEWSLETTER

Communiqué de presse du SMPF - Dépistage du Cancer du Col de l’Utérus : le frottis bashing est dénoncé

On voit paraître, de-ci de-là, des articles de presse et des avis circonstanciés en faveur d’une mise en place sans délai d’un dépistage du cancer du col de l'utérus par détection primaire de papillovirus humain (HPV pour Human Papilloma Virus). 

On nous dit que le dépistage par le test HPV est un test très sensible : c’est vrai.

On nous dit que cette très grande sensibilité, « qui atteint 99 % (faux) quand celle du frottis ne dépasse pas 60 % (toujours faux) ce qui signifierait que sur 100 femmes qui ont un cancer avéré, 40 présentaient pourtant un frottis normal » (raccourci pernicieux et encore faux), justifie le choix d’un dépistage primaire par le test HPV. Ces chiffres proviennent d’une exploitation partiale et d’une manipulation des données publiées dans la littérature scientifique, par mélange d’études réalisées dans des pays différents avec des pratiques différentes et sur des populations différentes.

Communiqué de presse - Crainte et défiance d'une organisation technico-administrative

Crainte et défiance d’une organisation technico-administrative

Le Comité directeur des « Spé-CSMF » s’est réuni Samedi 27 avril 2019 pour analyser et se positionner sur le texte de l’Accord-conventionnel-interprofessionnel (ACI) en faveur du développement de l’exercice coordonné dans le cadre des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS)

Les « Spé-CSMF » soutiennent la volonté des pouvoirs publics et des syndicats médicaux de développer l’exercice coordonné. Nous en sommes convaincus, ces pratiques coordonnées représentent un gage de qualité et de pertinence au bénéfice du patient sur tout le territoire.

Depuis 2017, les « Spé-CSMF » ont affirmé cette position dans leur projet politique, proposant des solutions d’organisation et de financement opérationnelles… un projet malheureusement resté sans écho jusqu’à présent !

Pages