LES SPÉ – LA LETTRE N° 1

La Lettre n° 1 - JANVIER 2019

Chère Consoeur, Cher Confrère,

Dans un contexte de forte actualité dans le domaine de la santé, avec des échéances déterminantes pour l'avenir de la médecine libérale, les Spé-CSMF ont décidé de communiquer autrement en 2019.

Avec ce premier n° des Spé-La Lettre, vous trouverez l'essentiel des informations à connaitre sur l'avant-projet de loi de santé et l'ouverture des négociations avec l'assurance-maladie.

Et vous découvrirez les positions de notre organisation, première instance représentative chez les médecins spécialistes.

Bonne lecture, et à bientôt pour le second numéro de cette news-letter bi-mensuelle.

Bien cordialement.

Dr. Patrick GASSER
Président

communiqué de presse - QUEL INTÉRÊT À AGIR ?

Les négociations conventionnelles commencent mal pour les médecins spécialistes. Encore une fois, ils ne trouvent pas leur place dans ces négociations qui viennent de s’ouvrir.
 
Priorité aux « équipes de soins primaires » dans le cadre de l’ACI. Clairement, l’Assurance Maladie se trompe d’axe. Il est l’heure d’orienter ces négociations vers l’accès aux soins d’expertise et à la qualité des prises en charge en structurant un parcours efficient pourtant cheval de bataille de Madame la ministre.

L’accès aux soins spécialisés et le manque de coordination entre le médecin généraliste et le spécialiste sont les principales causes de la dégradation de notre système de soins, génératrices d’inégalités en santé et de dépenses inadaptées. « Les Spé » proposent un appui à la proximité, ils revendiquent la construction du parcours de soins structuré au plus près du patient dans le cadre d’une réflexion populationnelle. Les choix de l’Etat qui ne sont pas nouveaux nous conduiront vers les mêmes résultats que nous constatons depuis des années.

FLASH INFO SPECIAL 2E ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE

 

  « PERTINENCE / EXPERTISE : POUR UNE MEILLEURE EFFICACITE DES PRISES EN CHARGE SUR TOUS LES TERRITOIRES »  

 

Le 17 novembre dernier, plus d’une centaine de personnes se sont retrouvées à la Maison de la Chimie, à Paris, pour la seconde édition des Etats généraux de la Médecine Spécialisée. Un événement marqué par des débats de grande qualité et la présence de personnalités importantes du monde de la santé.

L’édito de Patrick Gasser Président Les Spé-Csmf

 Inventer pour promouvoir la médecine spécialisée de demain  

Centrés sur le thème de la pertinence des soins et de l’innovation, ces 2èmes Etats généraux de la Médecine Spécialisée ont constitué un temps fort pour notre profession. A l’heure où le système de santé s’apprête à vivre une période de profonde transformation, plus personne ne peut en douter : les spécialistes seront au cœur des mutations à venir.

L’excellence de leur expertise, leur volonté de répondre pleinement aux enjeux de l’accès aux soins, leur engagement sans faille aux côtés des patients pour leur apporter le bon traitement au bon moment, sont autant de preuves que le spécialiste est plus que jamais un maillon essentiel de la qualité des soins. A l’occasion d’une interview exclusive, les yeux dans les yeux, la ministre de la santé me l’a confirmé. Les autorités sanitaires comptent sur nous pour gagner la bataille de la pertinence des soins. Nous, spécialistes, sommes prêts à l’engager, à la condition que notre place soit mieux reconnue et valorisée dans la chaine de valeur de la santé.

Nous souhaitons notamment devenir les praticiens de référence, lorsque le patient est atteint d’une pathologie chronique qui relève de notre compétence. Au-delà, il faut coûte que coûte soutenir la médecine spécialisée libérale de proximité. Car c’est elle qui, demain, à l’échelle des territoires, permettra de lutter contre les pertes de chance des patients, en organisant mieux les parcours de soins. Il nous revient à nous, spécialistes, de nous rassembler. Au-delà des spécialités, au-delà des clivages statutaires, au-delà des modes d’exercice, nous devons regrouper nos forces afin de mieux peser dans le débat public ».

Pages