Communiqué du SNOF - Les ophtalmologistes en bonne voie pour le zéro délai à partir de 2022 : 3 millions de patients supplémentaires pris en charge depuis 2015 et redressement programmé des effectifs médicaux

Le Dr Thierry Bour, président du SNOF déclare : « Deux ans après le lancement de notre campagne « Zéro délai en 2022 », les solutions mises en place par les ophtalmologistes sont en train de prouver leur efficacité avec une forte augmentation du nombre de patients pris en charge depuis 3 ans et une réduction des délais d’attente. Notre objectif en 2019 sera de renforcer cette dynamique avec des mesures complémentaires : plages spécifiques pour les cas nécessitant une consultation rapide, développement de la prise de rendez-vous en ligne, exercice sur plusieurs sites, développement de la télémédecine… »

LES SPÉ – LA LETTRE N° 1

La Lettre n° 1 - JANVIER 2019

Chère Consoeur, Cher Confrère,

Dans un contexte de forte actualité dans le domaine de la santé, avec des échéances déterminantes pour l'avenir de la médecine libérale, les Spé-CSMF ont décidé de communiquer autrement en 2019.

Avec ce premier n° des Spé-La Lettre, vous trouverez l'essentiel des informations à connaitre sur l'avant-projet de loi de santé et l'ouverture des négociations avec l'assurance-maladie.

Et vous découvrirez les positions de notre organisation, première instance représentative chez les médecins spécialistes.

Bonne lecture, et à bientôt pour le second numéro de cette news-letter bi-mensuelle.

Bien cordialement.

Dr. Patrick GASSER
Président

communiqué de presse - QUEL INTÉRÊT À AGIR ?

Les négociations conventionnelles commencent mal pour les médecins spécialistes. Encore une fois, ils ne trouvent pas leur place dans ces négociations qui viennent de s’ouvrir.
 
Priorité aux « équipes de soins primaires » dans le cadre de l’ACI. Clairement, l’Assurance Maladie se trompe d’axe. Il est l’heure d’orienter ces négociations vers l’accès aux soins d’expertise et à la qualité des prises en charge en structurant un parcours efficient pourtant cheval de bataille de Madame la ministre.

L’accès aux soins spécialisés et le manque de coordination entre le médecin généraliste et le spécialiste sont les principales causes de la dégradation de notre système de soins, génératrices d’inégalités en santé et de dépenses inadaptées. « Les Spé » proposent un appui à la proximité, ils revendiquent la construction du parcours de soins structuré au plus près du patient dans le cadre d’une réflexion populationnelle. Les choix de l’Etat qui ne sont pas nouveaux nous conduiront vers les mêmes résultats que nous constatons depuis des années.

Pages