NOTE DE PRESSE UMESPE-CSMF - CONFERENCE DE PRESSE JEUDI 6 JUILLET 2017

LE PARCOURS DE SOINS
L'Union nationale des MEdecins SPEcialistes Confédérés veut mettre la réforme en marche.

Patrick GASSER - Président de l’UMESPE-CSMF

Le comité directeur de l’U.ME.SPE-CSMF du 11 Juin dernier a donné mandat au président et à son Bureau d’élaborer un projet global de refondation de l’engagement politique et social des médecins spécialistes dans notre système de solidarité devant la maladie.

L’ambition est de soumettre, d’abord, ce projet à l’ensemble des verticalités qui constituent l’U.ME.SPE-CSMF, puis d’engager une discussion dans l’enceinte confédérale pour rechercher une synthèse avec sa composante omnipraticienne. En effet, ce projet ne sera viable que s’il est porté par toute la CSMF, fédère toutes les spécialités et est partagé par les médecins généralistes. Au-delà, il a vocation à être soumis aux tutelles politiques et aux instances régulatrices.

Le moment apparaît en effet pertinent quand les clivages partisans apparaissent devoir céder au pragmatisme.

Pourquoi une initiative des spécialistes, maintenant ?

Avec une belle unanimité, l’ensemble des déclarations politiques récentes – émanant d’élus ou prétendants, observateurs ou patients/usagers – plébiscitent le premier recours et méconnaissent, quand elles ne l’ignorent pas, la place des spécialistes dans l’écosystème de soins ou de santé.

Communiqué de presse du SNOF - Le SNOF désapprouve fermement l’expérimentation conventionnelle de renouvellement de lunettes par les médecins généralistes en collaboration avec les orthoptistes

Pour le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « Le renouvellement des ordonnances de lunettes par un médecin généraliste est une erreur. Cela ne va pas dans le sens de l’intérêt des patients et augmente le risque de retard de diagnostic. L’ophtalmologiste demeure le seul médecin compétent pour réaliser un bilan visuel complet ».

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 28 JUIN 2017

1. La feuille de route du ministère de la Santé

  • L’Opinion - 
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, renoue le dialogue avec les médecins
  • Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, renoue le dialogue avec les professionnels de santé, malmenés par Marisol Touraine. Rendez-vous au début de l’été, au moment de l’élaboration du projet de loi de financement de la Sécu, pour voir s’ils ont été entendus. L'Opinion

 

  • Jean-Paul Ortiz à Agnès Buzyn : « La confiance ne se décrète pas, elle se construit »  
  • LE FIGARO  JP Ortiz a répondu aux questions suivantes : Quel accueil vous a réservé la ministre ? Quels sont, pour vous, les dossiers prioritaires ? Le président Macron a promis d'augmenter de 2,3% l'objectif des dépenses de santé (Ondam). C'est un bon signal ? Le Figaro

Communiqué de presse du SNPF

SYNDICAT NATIONAL DES PEDIATRES FRANCAIS

Le SNPF félicite Madame le Professeur Agnès Buzyn pour sa nomination au Ministère des solidarités et de la Santé.

Le SNPF soutient Madame la Ministre pour sa prise de position en faveur de la vaccination.

Il espère que le dialogue pourra se nouer sur les axes énoncés concernant directement la pédiatrie, en particulier dans le domaine de la prévention chez l’enfant, cœur de métier de la pédiatrie.

Communique de presse de la FNMR - Dépistage organisé du cancer du sein Dire la vérité aux femmes

Les radiologues se joignent à l'alerte lancée par les gynécologues pour défendre le dépistage organisé du cancer du sein.

Les gynécologues observent une augmentation de la taille des cancers du sein chez certaines de leurs patientes, conséquence des campagnes menées contre le dépistage organisé qui dissuadent les femmes de se faire dépister.

Les radiologues constatent que la participation des femmes au dépistage organisé stagne. Elle est même en recul dans certains territoires et elle est aussi menacée en raison de la fermeture de cabinets de radiologie de proximité due aux attaques répétées par la CNAMTS contre la radiologie.

Pages