NOTE DE PRESSE - Dr. Patrick GASSER - ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE - SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018 - PARIS

Les Spé ont l’ambition de construire un projet global de refondation de l’engagement politique et social des médecins spécialistes dans notre système de santé. Projet qui englobe la prévention, le soin, la dépendance, la solidarité.

Notre démarche va s’effectuer en 3 temps. Le premier est celui de l’annonce et du lancement du projet. Les deuxièmes Etats Généraux en sont le « top départ ». Le second sera de mettre en place un mouvement de rassemblement le plus large possible intersyndical dépassant les clivages politiques, les appartenances professionnelles (privé, public, lucratif ou pas). Un mouvement dont l’ambition est de faire reconnaitre la place du médecin spécialiste, expert, quel que soit son statut, libéral ou hospitalier, un médecin expert accessible à tous les usagers et dans tous les territoires. Pour se faire, nous analyserons collectivement notre environnement, échangerons sur les perspectives qui se dessinent à l’aune des années 2020/2025. Dès le début de l’année 2019, nous communiquerons une première analyse critique la plus consensuelle possible sur les propositions de la stratégie de transformation du système de santé, « ma santé 2022 » présentée le 18 septembre dernier par le Président de la République et portée par Madame A. Buzyn et F. Vidal. Un rapport en direction des usagers et des médecins spécialistes. L’ambition est bien de créer un mouvement avec toutes les bonnes volontés pour Inventer, Promouvoir la médecine spécialisée de demain, de permettre à tous les usagers d’accéder à l’expertise en ambulatoire et dans tous les établissements de soins. La perte de chance est inconcevable et inacceptable, c’est de la responsabilité de la médecine spécialisée de répondre à ce sujet.

                      Ce n’est pas créer une nouvelle fédération !

Le troisième temps, sera résolument tourné vers l’action, avec la construction d’une « maison de la création et de l’innovation », lieu de rendez-vous entre tous les acteurs du monde de la santé. Une des missions sera d’identifier des pistes d’organisations, d’accompagner, au travers d’outils modernes, la mutation indispensable pour apporter un accès à tous à l’expertise et à l’innovation. A nos yeux, ce sujet est aujourd’hui la plus grande source inégalité en santé .......... (télécharger le document complet).

Dr. Patrick GASSER
Président

Communiqué de presse du SGM

Le Syndicat des Gynécologues Médicaux met en garde contre les nouvelles cotations qui sont en train de se mettre en place à partir des RTU du 1er Mars et 15 Octobre 2018 pour la prise en charge des fausses couches précoces avant 14 SA. En l’état, elles rendront impossible la prise en charge hors établissement.

Le texte des RTU du 14 Octobre 2018 précise qu’il existe 2 forfaits

Le FFV, disponible, associé à un tarif de 54,80 €, comprend :
- la consultation ;
- le montant d’un forfait médicamenteux devant couvrir l’intégralité du traitement d’une patiente, quel que soit le nombre de boîtes délivrées par le médecin dans la limite de six boîtes. Le montant de ce forfait médicamenteux est fixé à 27,76 € TTC, auquel s’ajoute le tarif unitaire de l’honoraire de dispensation (1,02€ TTC/boîte) dans la limite de deux honoraires par patiente.

Communiqué de presse de la FNMR - Charte Patient-Médecin Radiologue

Charte Patient-Médecin Radiologue -20 engagements pour (encore) mieux soigner les patients au cœur de la démarche

Il y a 20 ans, la Fédération Nationale des Médecins Radiologue (FNMR), déjà très novatrice, réalisait sa première charte du médecin radiologue pour l’accueil des patients dans les cabinets de radiologie.

En 2018, pour aller plus loin dans le dialogue médecin radiologue-patient, la FNMR a associé de nombreuses associations de patients pour renouveler cette charte, cosignée par l’association « Familles de France ».

Pages