FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 14 SEPTEMBRE 2017

I. On ne parle plus de revaloriser le C ?

  • Nicolas Revel veut tourner la page des revalorisations du C et travailler sur d’autres modes de rémunération

Nicolas Revel a exprimé qu’il était impératif de faire évoluer les modes de rémunération. « Il faut tempérer, améliorer et diversifier la rémunération à l’acte » a-t-il affirmé, avant de trancher clairement : « la priorité ne peut plus être de revaloriser la valeur de l’acte de base. Ce qui ne veut pas dire écarter les actes complètement, mais il faut leur donner une finalité qui intègre des éléments de pertinence de travail collectif et de qualité des soins ». Ces propos n’ont pas manqué de faire réagir les représentants syndicaux présents dans la salle. Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF a indiqué que les médecins étaient tout à fait prêts à cultiver la qualité et la pertinence mais « aujourd’hui ce qui manque c’est la confiance » a-t-il déclaré. « Êtes-vous prêts à aller vers des modes de rémunération qui cultivent la pertinence et la qualité mais sans mettre en face des pénalités ? » a-t-il interpellé. Le Généraliste

Communiqué de presse de la FNMR - Revenus des médecins radiologues libéraux - une manipulation des chiffres

La DREES, dans sa revue Etudes et Résultats n° 1022, recense 5774 médecins radiologues exerçant en libéral alors que le Conseil national de l’Ordre des Médecins ne recense que 4004 radiologues libéraux. C’est donc qu’elle comptabilise des médecins à exercice mixte et des médecins hospitaliers. Or, ceux-ci n’ont que peu ou pas de charges.

GUIDE 2017 DE LA NOMENCLATURE EN MEDECINE SPECIALISEE

EDITORIAL DU PRESIDENT - Docteur Patrick GASSER

L’UMESPE-CSMF  édite pour la première fois une plaquette récapitulative de la nouvelle nomenclature. Elle vous permettra de vous y retrouver dans ce labyrinthe de cotations mis en place par la nouvelle convention.

Nous avons très largement contribué à la mise en place de consultations complexes car nous pensons que toutes les consultations ne se ressemblent pas et que l’expertise que nous portons doit être mieux rémunérée dans certaines situations. Vous trouverez dans ces cinq volets les réponses pour valoriser toutes les situations que vous pourrez rencontrer dans votre activité. Ces revalorisations n’ont été obtenues pour la majorité d’entre elles que pour le secteur 1, l’assurance maladie, de même que le Ministère de la Santé, étant opposés à une revalorisation des médecins secteurs 2 : le dogmatisme est encore de mise. Alors que nous souhaitions une vraie simplification pour une meilleure compréhension, nous n’avons obtenu qu’une réponse alambiquée, source de conflits futurs avec la caisse.

Communiqué de presse de la FNMR - Equipements d'imagerie en coupes : la CNAMTS crée une commission partisane. La démocratie est tronquée

Le Journal Officiel publie, ce jour, un arrêté instituant une commission des équipements matériels lourds d'imagerie médicale avec une liste de membres dans laquelle les médecins, utilisateurs de ces équipements, sont minoritaires :

Elle est composée de seize membres comprenant :

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 31 AOUT 2017

DEMOGRAPHIE MEDICALE - la CSMF est force de propositions et le fait savoir !

  •  Démographie médicale : Agnès Buzyn défavorable à la coercition à l'égard des médecins

PARIS, 19 juillet 2017 (APMnews) - La ministre Agnès Buzyn, a confirmé mardi être défavorable aux mesures coercitives pour agir sur les inégalités de répartition des médecins. Elle a confirmé que des mesures destinées à lutter contre les "déserts médicaux" seront proposées dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2018. Le plan vise à "lever tous les blocages administratifs qui peuvent gêner des exercices mixtes, en consultations avancées, des délégations de tâches", et fera l'objet d'expérimentations et d'un budget spécifique intégrés dans le PLFSS pour 2018, a précisé la ministre. Elle a évoqué la possibilité de proposer aux professionnels de santé et aux ARS "une forme de contrat de territoire", avec un accompagnement financier spécifique, dans le cadre du plan de lutte contre la désertification médicale.

Pages