LES SPÉ – LA LETTRE N° 6 - JUIN 2019 - N'INSULTONS PAS LA JEUNESSE

La Lettre n°6 - JUIN 2019

L'édito de Patrick GASSER

« N'insultons pas la jeunesse »

« Qui veut encore que les jeunes médecins s’installent en libéral ? A l’occasion du débat de la loi sur la transformation du système de santé au Sénat, en première lecture, un certain nombre de parlementaires ont multiplié les amendements visant à restreindre la liberté d’exercice des futurs spécialistes. Interdiction de s’installer, durant deux ans, à moins de 10 km de l’hôpital de formation, obligation pour les généralistes et quelques spécialités d’exercer leur dernière année d’internat en zone sous-dense… ces deux mesures votées par les sénateurs témoignent du mépris affiché par les élus pour l’indépendance professionnelle des jeunes médecins. On le sait, aujourd’hui, et les statistiques démographiques le montrent : de plus en plus de spécialités perdent en attractivité, en raison de la multiplication des contraintes qui s’accumulent. Les fameux « déserts médicaux », si souvent dénoncés pour les généralistes, progressent aussi pour de nombreuses spécialités. Les délais d’accès aux soins s’allongent pour les patients, créant des ruptures dans les parcours de soins et générant de réelles pertes de chance pour certains d’entre eux. Est-ce la faute des médecins libéraux si les pouvoirs publics, depuis trente ans, se sont révélés incapables d’anticiper les mouvements démographiques et de prendre les mesures incitatives nécessaires pour rééquilibrer les flux d’installation ? Faut-il « punir » les jeunes médecins, dès leur début de carrière, en les contraignant à exercer dans des territoires qu’ils n’ont pas choisis ? Chez Les Spé-CSMF, nous le disons et le redisons : la réponse doit être organisationnelle, incitative et collaborative. Il faut favoriser l’émergence d’entreprises libérales de santé qui, sur la base de contrats avec la puissance publique, seront libres d’organiser les parcours de soins au bénéfice des patients. »

TELECHARGER LA NEWSLETTER