le rôle de la Commission de Hiérarchisation

LE RÔLE DE LA COMMISSION DE HIÉRARCHISATION

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. rappelle que la Commission de Hiérarchisation des Actes Médicaux a été mise en place par la loi du 13 août 2004 et qu’il s’agit d’une instance où sont représentés l’ensemble des syndicats médicaux représentatifs. Elle n’est, en aucun cas, liée en terme organisationnel à la convention médicale.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. a constaté l’absence du SML et de la FMF lors de la réunion du 30 mars 2006, conjuguée à l’oubli du syndicat ALLIANCE, ce qui n’a pas permis de réunir le quorum permettant de délibérer.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F rappelle que l’objet de cette réunion était de permettre, en urgence, de délibérer sur des actes de nomenclature importants pour des spécialités injustement pénalisées par la mise en place du parcours de soins. Ce sont donc des médecins spécialistes qui sont pris en otage dans le cadre de la campagne électorale aux Unions.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. souligne que le rôle primordial des syndicats médicaux est d’abord de défendre les intérêts de nos confrères. Nous ne comprenons pas que, pour une tactique peu lisible, les médecins spécialistes voient leurs revalorisations repoussées de quelques semaines en sachant que la Commission ne pourra délibérer que le 12 avril quel que soit le nombre de syndicats médicaux représentés.