LE CONTRAT D’ACCES AUX SOINS : MAINTENANT !

L’U.ME.SPE./CSMF, premier syndicat des médecins libéraux, se félicite du nombre croissant d’adhérents au Contrat d’Accès aux Soins qui pourra, comme prévu, se mettre en place le 1er octobre 2013. Pour donner encore plus de poids politique aux futures négociations qui permettront d’aménager et de développer ce dispositif, il faut que le nombre de signataires soit le plus élevé possible. 

L’U.ME.SPE./CSMF incite l’ensemble des médecins à suivre les mêmes conseils d’adhésion du CAS diffusés par le SNARF, seul syndicat d’anesthésistes ayant participé à l’élaboration de la CCAM technique, à la prise en charge des astreintes et des gardes et, avec le contrat, d’une nouvelle étape dans l’amélioration des revenus des anesthésistes réanimateurs. Outre le bénéfice pour les médecins, c’est également, la solvabilisation du reste à charge pour les patients qui constituera ainsi un attrait pour venir sur les plateaux techniques privés.

L’U.ME.SPE./CSMF a vu, avec intérêt, le nombre important de médecins exerçant des spécialités médicales ou médico-techniques qui ont compris leurs intérêts financiers (amélioration du tarif opposable et prise en charge des charges sociales par la caisse) mais également celui de leur patient.

L’U.ME.SPE./CSMF soutiendra les demandes d’« optimisation »  pour les médecins ayant, dans le passé, adhéré à l’option de coordination mais, également, pour les jeunes installés ou les médecins exerçant dans des spécialités à faible effectif pour lesquelles un périmètre au niveau national doit être redéfini.

L’U.ME.SPE./CSMF appelle les spécialités chirurgicales à se mobiliser en s’inspirant du modèle de coopération construit dans les Alpes Maritimes où la CSMF, les responsables de l’hospitalisation privée (Directeur et Président de CME) et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ont signé une charte incitant à la signature de ce contrat.

La solvabilisation du reste à charge est un enjeu majeur pour la médecine spécialisée de proximité à l’heure où les hôpitaux publics surfent sur les difficultés économiques, sociales et démographiques manœuvrent pour nous enlever nos patients et nous enlever nos parts de marché. Le contrat d’accès aux soins est un atout essentiel pour rétablir l’équilibre en notre faveur. Passer à côté en le rejetant, comme le préconisent certains qui n’ont d’autre programme que de s’opposer à tout, serait non seulement irresponsable mais contraire aux intérêts de la profession et cela à très court terme.

Signez le contrat d’accès aux soins maintenant !

L’U.ME.SPE./CSMF se tient à la disposition de tous les médecins spécialistes de secteur 2 et de secteur 1 concernés (anciens chefs de clinique et assimilés) pour répondre à leurs questions sur le contrat d’accès aux soins et à les aider à bénéficier de ce contrat dès maintenant.

Télécharger la fiche pratique sur le contrat d’accès aux soins