LA PERMENANCE DES SOINS DES MEDECINS SPECIALISTES EN ETABLISSEMENTS DE SOINS PRIVES

L’U.ME.SPE./C.S.M.F., premier syndicat des médecins spécialistes libéraux, s’inquiète des propositions faites par les ARS qui tendent à réduire la reconnaissance de l’ensemble des médecins spécialistes dans la permanence des soins en établissements de soins privés.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. rappelle les plaintes répétées des patients face aux délais d’attente dans les services d’urgences dans les établissements de soins publics et s’étonne de la volonté de la Fédération Hospitalière de France de vouloir nationaliser l’ensemble de la permanence des soins en ne prenant pas en compte la loi qui permet au patient de choisir, même en urgence, son établissement et son praticien.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. rappelle qu’actuellement, depuis de longues années, de nombreux médecins spécialistes participent, dans les établissements privés, à cette permanence des soins sans aucune reconnaissance financière et que cette situation risque d’être aggravée par les arbitrages financiers faits au niveau des Agences Régionales de Santé.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. soutient totalement la grève de week-end déclenchée par les médecins spécialistes des Pays de Loire pour montrer que, sans notre participation, une organisation efficace des urgences est impossible.