LA DESOBEISSANCE CIVILE, C’EST LE 1er JUILLET

L’U.ME.SPE., branche spécialiste de la CSMF, appelle tous les médecins libéraux à s’engager dans la désobéissance civile et à dire non à la politique de santé de l’Etat dictée par la loi Touraine.

Dire NON :

1°. C’est refuser d’appliquer, dès le 1er juillet 2015, le tiers payant pour les patients bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé (ACS). L’U.ME.SPE./CSMF est opposée, aujourd’hui, à l’usine à gaz construite par le Cabinet de Madame TOURAINE et la Caisse d’Assurance Maladie. Elle n’est qu’une machine à mettre sous tutelle la médecine libérale comme l’a si bien décrit Madame Brigitte DORMONT, conseillère du Premier Ministre.

2°. C’est continuer à accompagner, comme nous le faisons depuis des années, les patients en difficultés financières et, ainsi, conserver le socle social de la médecine libérale.

3°. C’est s’opposer à la mise en place de réseaux de soins qui seront pilotés par les assurances complémentaires.

4°. C’est ne pas signer de protocole d’accord avec une quelconque assurance, mutuelle ou organisme de prévoyance.

L’U.ME.SPE./CSMF reste profondément attachée à une politique de santé sociale et libérale mais continuera de se battre contre l’assujettissement de la médecine libérale à un payeur et un Etat omnipotent. Il s’agit, aujourd’hui, du premier acte de la mise en place de la loi de santé que nous rejetons en bloc.

Dr. Patrick GASSER
Président

TELECHARGER L'IMAGE