FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 7 NOVEMBRE 2017

L’UMESPE-CSMF est en deuil.
L’UMESPE-CSMF a la grande tristesse de vous faire part du décès du Dr. Claude MAFFIOLI, survenu lundi 30 octobre à l’âge de 76 ans. Le Dr. Claude MAFFIOLI a été secrétaire général puis président de l’UMESPE jusqu’en 1992, il fut un grand syndicaliste du monde médical et grand défenseur de la médecine spécialisée libérale à travers l’UMESPE. C’est d’ailleurs sous sa présidence que le nom « UMESPE » est né, il est parti ensuite diriger notre grande centrale syndicale la Confédération des Syndicats Médicaux Français de 1992 à 2002, et nous ne pouvons qu’en être honorés.

En tant que gastro-entérologue, dès 1986, le Dr. Claude MAFFIOLI a également assumé les fonctions de Secrétaire Général du Syndicat National des Médecins Spécialistes de l’Appareil Digestif - SYNMAD – pour en devenir président jusqu’en 1992.

Il était, pour nous, un maître à penser, un visionnaire.

Nous présentons nos condoléances profondément attristées à son épouse, Madame Béatrice MAFFIOLI, à sa famille et à tous ses proches.

Patrick GASSER

LA CSMF est en deuil. La Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) a l’immense tristesse de faire part du décès du Docteur Claude MAFFIOLI, ancien président de la CSMF, survenu le lundi 30 octobre 2017 à l’âge de 76 ans. Gastro-entérologue, Claude MAFFIOLI a présidé la CSMF de 1992 à 2002, le Centre national des professions libérales de santé de 1995 à 1999, puis l'Union nationale des professions libérales de 2004 à 2007. Il a également été membre du Conseil économique, social et environnemental et membre du Collège de la Haute Autorité de Santé. Figure emblématique du syndicalisme médical, toute la Confédération salue le parcours exceptionnel de cet homme d’action, dont le combat a été marqué par un engagement sans faille et des convictions profondes. La CSMF déplore la perte d’un grand visionnaire, d’un modèle et d’un ami. Dans ces moments si difficiles, elle exprime toute son affection et son soutien à son épouse Béatrice, et présente ses plus sincères condoléances à toute sa famille.

Une cérémonie pour lui rendre hommage aura lieu le mercredi 8 novembre, à 10h30, en l’Eglise Saint-Ferdinand-des-Ternes, 27 rue d'Armaillé, Paris 17e.

La CSMF appelle tous ses amis et tous ceux qui l’ont connu à assister à ses obsèques ou à s’unir d’intention.

Jean-Paul ORTIZ

______________________________________________________________________________________________________________________________

  SAVE THE DATE  SAMEDI 25 NOVEMBRE 2017 à PARIS -1ers ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE  

L'UMESPE-CSMF organise les 1ers Etats Généraux de la médecine spécialisée (8H30/17H45) ayant pour thème :« vers un projet pour la médecine spécialisée » à la Maison de la Chimie, consultez le programme et inscrivez-vous en ligne.

Budget 2018 - les orientations

  • Les revenus 2016 des médecins libéraux en demi-teinte : année blanche pour les généralistes, grise mine pour les spécialistes

Après un cru 2015 correct, le millésime 2016 tombe comme une douche froide. Selon le bilan fiscal des associations régionales agréées des professions libérales (ARAPL), que « le Quotidien » s'est procuré, les médecins généralistes ont vu leur bénéfice imposable stagner tandis que le résultat d'une dizaine de spécialités s'est érodé l'an dernier. Certaines disciplines sont plus rudement impactées. Les néphrologues subissent une chute de 10 points du BNC. « Ce résultat s'explique notamment par le transfert de patients lourds passés dans des unités de dialyse de plus petite taille avec des coûts facturés à l'assurance-maladie moins importants », analyse le Dr Patrick Gasser, président de l’UMESPE. Dans la majeure partie des cas, les spécialistes ont surtout subi une hausse des charges (retraite, personnel) supérieure à l'augmentation du chiffre d'affaires. Les disciplines qui tirent leur épingle du jeu le font souvent au prix d'un surcroît d'activité. Le Quotidien du Médecin

  • Au tour du budget de la Sécu de passer l'épreuve de l'Assemblée mardi

Paris, 22 oct 2017 (AFP) l'Assemblée nationale s'attaque mardi au budget de la Sécu 2018, le gouvernement parlant d'un budget de "responsabilité" et de "solidarité" quand la gauche et certains à droite dénoncent "l'injustice" de la hausse de la CSG.
Les députés vont plancher sur les 57 articles du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Au prix d'économies dans le domaine de la santé, le déficit de la Sécu doit être réduit à 2,2 milliards d'euros l'année prochaine.
 

  •  Projet de budget 2018 de la Sécu: les principales dispositions

Paris, 22 oct 2017 (AFP)  Le taux normal de la contribution sociale généralisée, augmentera de 1,7 point, mettant davantage à contribution des retraités et fonctionnaires. Tabac ; le prix du paquet de cigarettes va progressivement atteindre 10 euros d'ici fin 2020. Vaccins ; onze vaccins, seront obligatoires pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018. Retraites ; la revalorisation annuelle des pensions sera reportée d'octobre 2018 à janvier 2019. Minimum vieillesse ; l'allocation de solidarité aux personnes âgées qui est de 803 euros par mois pour une personne seule, sera augmentée de 100 euros par mois en trois fois. Prestations familiales ; le plafond du complément libre choix du mode de garde (CMG), aide à la garde d'enfants, sera revalorisé de 30% au 1er octobre 2018 pour les familles monoparentales. L'Allocation de soutien familial (ASF), qui complète le revenu des parents isolés ne percevant pas de pension alimentaire, sera revalorisé de 6 euros le 1er avril 2018. Le Complément familial majoré, versé aux familles nombreuses modestes, augmentera de 16,80 euros par mois au 1er avril 2018. Les primes de naissance et d'adoption vont être "dégelées" en 2018 pour suivre l'inflation. Forfait hospitalier ; Inchangé depuis 2010, le forfait hospitalier augmentera de deux euros par jour pour passer à 20 euros. Tarification des hôpitaux ; mise en place de forfaits qui prendront en compte le parcours du patient. Indépendants ; Le régime social des indépendants (RSI) sera progressivement supprimé pour être confié au régime général à partir du 1er janvier 2018.

  • 30% des dépenses de l'Assurance maladie "pas pertinentes" pour Buzyn

Paris, 21 oct 2017 (AFP) - La chasse aux économies est lancée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui évalue dimanche à 30% les dépenses de l'Assurance maladie "pas pertinentes" et explique comment elle entend traquer les actes "inutiles" dans les hôpitaux.  Cela commencera par "favoriser l'ambulatoire". Elle estime que les hôpitaux pourraient en outre "économiser un milliard d'euros en mutualisant certaines dépenses, comme les achats de médicaments".

  • "L'hôpital ne doit pas porter seul tous les efforts d'économie" prévient son représentant

Paris, 23 oct 2017 (AFP) - "L'hôpital ne doit pas porter seul tous les efforts d'économie", prévient lundi la Fédération hospitalière de France (FHF) à la veille de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018 à l'Assemblée nationale.

  • Budget Sécu : pas de modifications sur les allocations familiales

Paris, 24 oct 2017 (AFP) - Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a indiqué mardi qu'il n'y aurait pas de modification sur les allocations familiales dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS)

  • L'Assemblée approuve largement les recettes du premier budget Macron

Paris, 24 oct 2017 (AFP) - L'Assemblée nationale a largement approuvé mardi le volet "recettes" du premier budget du quinquennat Macron. Pour cette première lecture, 365 députés ont voté pour, 172 contre et 24 se sont abstenus sur ce texte porteur de mesures emblématiques, comme la transformation de l'ISF en impôt sur la seule fortune immobilière (IFI) ou la fin progressive de la taxe d'habitation pour 80% des ménages.

  • PLFSS 2018
    • les députés votent la suppression des cotisations maladie et la hausse de la CSG PARIS, 26 octobre 2017 (APMnews)
    • PLFSS 2018: un amendement du gouvernement supprime l'obligation de tiers payant en ville au 30 novembre 2017 PARIS, 26 octobre 2017 (APMnews)
    • PLFSS 2018 : les députés votent le remplacement des CICE et CITS par des allègements de charges PARIS, 26 octobre 2017 (APMnews) - Les députés ont voté jeudi l’article 8 du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, prévoyant la compensation des crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et crédit d’impôt de taxe sur les salaires (CITS) par des baisses de cotisations sociales.
    • PLFSS 2018: les députés prolongent d’un an le financement des rémunérations du médecin traitant par les complémentaires PARIS, 27 octobre 2017 (APMnews)
    • PLFSS 2018: les députés entérinent un retour à l'équilibre des comptes sociaux pour 2019 PARIS, 27 octobre 2017 (APMnews)
    • PLFSS 2018: les députés votent le transfert définitif des missions du RSI au régime général PARIS, 27 octobre 2017 (APMnews)
    • PLFSS 2018: les députés veulent faciliter les démarches d'installation et de remplacement des jeunes médecins PARIS, 27 octobre 2017 (APMnews)
    • PLFSS 2018 : les députés votent l’extension de l’obligation vaccinale PARIS, 27 octobre 2017 (APMnews)
    • PLFSS 2018: les députés font basculer certains actes de télémédecine dans le financement de droit commun PARIS, 30 octobre 2017 (APMnews)
    • PLFSS 2018: les députés modifient les conditions d'inscription des actes à la nomenclature PARIS, 30 octobre 2017 (APMnews) - Les députés ont voté vendredi soir l’article 37 du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, qui permet de simplifier en partie la procédure d’inscription des actes à la nomenclature. L'article 37 du texte modifie la procédure d'inscription des actes à la liste des actes et prestations, qui regroupe la classification commune des actes médicaux (CCAM), la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) et la nomenclature des actes de biologie médicale (NABM).
    • PLFSS 2018: les députés renforcent l'efficacité des demandes d'accord préalable au remboursement PARIS, 30 octobre 2017 (APMnews) - Les députés ont voté vendredi soir l’article 42 du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, prévoyant l’uniformisation et le renforcement du mécanisme de demande d’accord préalable (DAP) pour certaines prestations. L'article 42 du PLFSS modifie les conditions de prescriptions des médecins, en leur imposant d'inscrire la mention "non remboursable" sur l'ordonnance d'une prestation ou d'un produit prescrit en l'absence d'accord préalable.
    • PLFSS 2018 : les députés étendent le dispositif de mise sous objectifs ou accord préalable à tous les prescripteurs PARIS, 30 octobre 2017 (APMnews) - Les députés ont voté vendredi dans la nuit l’article 43 du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, prévoyant l’extension du dispositif de mise sous objectifs ou accord préalable (MSO/MSAP) à l'ensemble des professionnels de santé prescripteurs. L'article 43 étend aux sages-femmes, infirmiers et masseurs-kinésithérapeutes les procédures de contrôle des prescriptions qui s'appliquaient jusqu'ici seulement aux médecins.

PLFSS 2018: les députés votent l'Ondam 2018 PARIS, 30 octobre 2017 (APMnews) L'Ondam 2018 se décompose comme suit:

Sous-objectif

Montant prévu

Progression

Ondam soins de ville

88,9 milliards €

+2,4%

Ondam hospitalier

80,7 milliards €

+2,2%

Ondam médico-social

20,5 milliards €

+3%

Fonds d'intervention régional (FIR)

3,4 milliards €

+3%

Autres prises en charge

1,8 milliard €

+12,5%

  • PLFSS 2018 : Les députés repoussent l’intégration des dépenses de transport inter-établissements aux budgets hospitaliers PARIS, 30 octobre 2017 (APMnews)
  • PLFSS 2018 : les députés ont adopté le report de l’application du règlement arbitral dentaire PARIS, 30 octobre 2017 (APMnews) -
  • PLFSS 2018: les députés réclament un rapport sur l'accessibilité financière aux soins des publics fragiles PARIS, 31 octobre 2017 (APMnews)
  • PLFSS 2018: débat sur le conventionnement sélectif pour les médecins généralistes PARIS, 31 octobre 2017 (APMnews) - L'Assemblée nationale a longuement débattu vendredi soir sur l'opportunité de mettre en place un conventionnement sélectif des médecins généralistes afin de lutter contre la désertification médicale, lors des débats relatifs au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2018.

Dr. Bruno STACH
Membre du Bureau de l'UMESPE-CSMF

  EVENEMENTS DIVERS   

  SAVE THE DATE - SAMEDI 25 NOVEMBRE 2017 à PARIS - ETATS GENERAUX DE LA MEDECINE SPECIALISEE  

L'UMESPE-CSMF organise les 1ers Etats Généraux de la médecine spécialisée (8H30/17H45) ayant pour thème : " Vers un projet pour la médecine spécialisée" à la Maison de la Chimie. Inscrivez-vous en ligne en cliquant ICI.

  SOIREES CSMF "Gestion du cabinet médical " 

Mercredi 29 novembre : Soirée CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite » à Toulouse, URPS - 33 route de Bayonne 31300 Toulouse – Inscription en ligne et programme
Mercredi 13 décembre : Soirée CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite » à Bordeaux, Hôtel Kyriad Prestige – 116 avenue de Magudas 33700 Mérignac (plan d’accès) – Inscription en ligne et programme

 PLANETE MEDECINS - CSMF - Replay  "Quelle retraite pour le médecin libéral ?"  

La 4ème émission de Planète Médecins a été diffusée le 25 Octobre à 19h30 sur le site de Fréquence M, ayant pour thème « quelle retraite pour le médecin libéral ? », pour la visualiser en replay cliquer ICI

  LES AUTOMNALES DU DPC  

Les Automnales du DPC - LES 1er et 2 DECEMBRE 2017 Découvrez le programme des Automnales du DPC 2017 et inscrivez-vous vite !