FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 24 JUILLET 2017

TIERS PAYANT GENERALISE : LA VALSE DES ANNONCES....

  • Tiers payant généralisé: on prend les mêmes et on recommence !

Seuls 2 000 médecins ont à ce jour rejoint la plateforme technique pour faire du tiers payant intégral. La réforme emblématique du quinquennat Touraine est un flop. La nouvelle ministre de la Santé essaie de recoller les morceaux. La question du tiers payant est au menu de la nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Celui-ci doit entrer en vigueur pour tous les Français au 1er décembre. Sur la partie Sécu, il ne sera pas remis en cause. Sur la partie complémentaire en revanche, la ministre utilise une méthode plus constructive : d’abord résoudre les problèmes techniques pour ne pas compliquer la vie des médecins et des patients. Actuellement, le tiers payant intégral (plus d’avance de frais à faire du tout, ni sur la part remboursée par la Sécu, ni sur la part remboursée par les complémentaires) est en vigueur pour les patients bénéficiant de la CMU ou de l’aide à la complémentaire santé. Il est entré en vigueur au 1er janvier pour les patients atteints d’affections de longue durée (ALD) et les femmes enceintes. Pour tous les autres Français, le tiers payant est censé devenir obligatoire le 1er décembre, mais sur la partie remboursée par la Sécu seulement, pas sur la partie remboursée par les assureurs complémentaires ou les mutuelles – le Conseil Constitutionnel s’y est opposé. L'OPINION

  • Tiers payant généralisé : la CSMF attentive à la mission de l’Igas

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé aujourd’hui avoir confié une mission à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur « la faisabilité technique » du tiers payant généralisé. Elle confirme ainsi l’engagement pris par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle de rendre le dispositif « généralisable », soit facultatif. La CSMF remercie la nouvelle ministre de la santé Agnès Buzyn d’avoir entendu l’opposition ferme et résolue des médecins libéraux à un tiers payant généralisé pour tous et pour tout. 

  • Tiers payant: la ministre de la Santé lance une mission sur "sa faisabilité technique"

Paris, 5 juil 2017 (AFP)  "Un rapport de l'Assurance maladie est prévu en septembre sur le tiers payant, mais dès maintenant je lance une mission Igas sur sa faisabilité", dit la ministre qui précise que les conclusions sont attendues pour la fin de l'été.  "Mon objectif serait d'éviter l'obligation de tiers payant généralisé.

  • Tiers payant: la ministre de la Santé infléchit sa position en souhaitant sa généralisation

Paris, 11 juil 2017 (AFP) - La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a assuré mardi que le tiers payant (dispense d'avance de frais) chez le médecin "sera généralisé", une semaine après avoir annoncé qu'elle souhaitait "éviter son obligation".

  • Le Tiers payant : la ministre de la Santé confirme finalement sa généralisation

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a assuré mardi que le tiers payant (dispense d'avance de frais) chez le médecin «sera généralisé», une semaine après avoir annoncé qu'elle souhaitait «éviter son obligation ». Dans un communiqué, le premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, se dit «inquiète des hésitations de la ministre» et se demande «finalement quelle politique va être suivie». Le syndicat «réaffirme son opposition déterminée à un tiers payant généralisé, pour tout le monde et pour tout». La CSMF prône plutôt la mise en place d'un «tiers payant social», à destination des populations défavorisées. «Certes le paiement du médecin ne doit jamais constituer un obstacle pour se faire soigner, mais le tiers payant généralisé ne va pas résoudre le problème de l'accès aux soins ». Le Figaro

  • Le flou gouvernemental sur le tiers payant généralisé

La ministre de la santé a multiplié les déclarations contradictoires sur l’avenir de cette mesure, aujourd’hui en sursis. Difficile de suivre Agnès Buzyn et ses déclarations sur le tiers payant. La ministre de la santé a annoncé, mardi 11 juillet sur France Inter, que cette dispense d’avance de frais pour une consultation « sera généralisée », ajoutant : « C’est vraiment une question d’équité et d’accès aux soins puisque beaucoup de Français renoncent à aller se faire soigner parce qu’ils ne veulent pas avancer l’argent chez un médecin. » Mercredi 5 juillet, pourtant, la ministre confiait au Quotidien du médecin avoir « horreur des obligations »« Soyons clairs : mon objectif serait d’éviter l’obligation de tiers payant généralisé. » 

Les syndicats de médecins s’agacent de ce brouillard. « Je m’inquiète des hésitations de la ministre, déplore le docteur Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF. Elle est contre l’obligation, mais pour moi, le tiers payant généralisé, c’est obligatoire ». Le Monde

  • Tiers payant généralisé au 1er décembre : pour les syndicats c'est toujours non

Après la valse-hésitation d’Agnès Buzyn, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé en fin de semaine dernière que le tiers payant serait bien généralisé sur la part obligatoire le 1er décembre 2017 comme prévu par la loi de Santé. Dans un communiqué la CSMF rappelle son attachement à un tiers payant social mais « laissé à l’appréciation du médecin chaque fois que la situation du patient l’exige ». La CSMF de son côté défend depuis longtemps la mise en place d’un paiement monétique à débit différé santé. Le Généraliste

  • Généralisation du tiers payant

PARIS, 17 juillet 2017 (APMnews)Les syndicats de médecins toujours opposés à la généralisation. La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) s'est inquiétée le 11 juillet de la "valse-hésitation" du gouvernement, réaffirmant dans un communiqué "son opposition déterminée à un tiers payant généralisé, pour tout le monde et pour tout". "Certes le paiement du médecin ne doit jamais constituer un obstacle pour se faire soigner, mais le tiers payant généralisé ne va pas résoudre le problème de l’accès aux soins", fait valoir la CSMF, plaidant pour un "tiers payant social, pour les populations défavorisées", voire "laissé à l’appréciation du médecin chaque fois que la situation de son patient l’exige".

  • Le JIM a interviewé le Dr Ortiz sur la question des violences commises à l’encontre des médecins. A cette occasion, le président revient sur les solutions proposées par la CSMF. Vous pouvez retrouver la séquence vidéo en cliquant sur le lien ci-après > http://bit.ly/2ti1o3S 
     

 

 

Nous vous souhaitons de bonnes vacances !

 

 

Dr. Bruno STACH
Membre du Bureau de l'UMESPE-CSMF

RAPPEL CE QUI A CHANGE A PARTIR DU 1ER JUILLET 2017 :

- Le frottis à taux plein et les autres revalorisations tarifaires Suite à une décision parue au Journal Officiel le 17 juin dernier, les médecins pourront désormais cumuler le frottis à taux plein avec une consultation à compter du 1er juillet prochain. Les généralistes en secteur 1 et les signataires de l’Optam pourront donc coter G ou GS + JKHD001, soit demander à leurs patientes 37,46 euros. Quant aux gynécologues à tarifs opposables, ils pourront coter CS + MPC + MCS + JKHD001, soit un tarif de consultation porté à 42,46 euros. Dans le cas d’un avis de consultant, la consultation s’élèvera à 58,46 euros (C2 + JKHD001), et ce jusqu’au 1er octobre 2017 avant que le C2 ne soit remplacé par l’APC. Lire la décision parue au JO

- De nouvelles revalorisations seront également appliquées. Retrouvez le détail de ces majorations sur le site de la CSMF.
Consulter le calendrier des nouveaux tarifs

 

EVENEMENTS DIVERS :

La deuxième émission de Planète Médecins, « Quelle médecine pour les jeunes médecins, demain ? », diffusée en direct le 28 juin, est toujours disponible en replay sur le site de la CSMF. Retrouvez le Dr Jean-Paul Ortiz et ses invités autour des questions de l’installation des jeunes médecins en libéral, et de leurs attentes sur l’évolution du métier.

Le replay de l’émission est disponible ICI. Le prochain numéro de Planète Médecins aura lieu le mercredi 27 septembre, en direct, à 19h30, sur le thème « Médecins et territoires ».

  • 1er et 2 décembre : Les Automnales du DPC au Novotel Paris Est, 1 avenue de la République, à Bagnolet
  • Découvrez le calendrier complet des prochaines soirées CSMF « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite »