EN DIRECT DU SPECIALISTE 27 MARS 2018 - CRISE DANS LE MILIEU SANITAIRE, UNE SEULE VOIE : L’INNOVATION !

1.   Editorial du Président – Patrick GASSER - 2.   Communiqué de presse « Les SPÉ-CSMF » - Patrick GASSER réélu président des SPÉ -CSMF   - 3.   Communiqués de presse diffusés par les spécialités - 4.   Guide 2017 de la nomenclature en médecine spécialisée : Rappel Modifications au 1er janvier 2018 - 5.   Publications officielles et informations diverses - 6.   À Propos de : « En Direct du Spécialiste »

EDITORIAL DU PRESIDENT

Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé s’exprime, fin 2017, sur la pertinence des soins et voilà que la presse se déchaine sur le corps des soignants sans même une analyse critique du chiffre de 30% lâché, à une époque, par une fédération hospitalière d’ailleurs sans argument scientifique.

Début de cette année, le Premier Ministre lance le chantier de transformation de notre système de santé que Madame la ministre Agnès Buzyn met en place début mars pour un rendu à la fin du mois de mai ! Cinq grandes thématiques pour restructurer le système de santé. Comment ne pas penser à un semblant de concertation ? La méthode d’échange a-t-elle changé depuis Madame Marisol Touraine ? Cela n’est pas flagrant et tout ceci conduira, comme à l’habitude, à un échec annoncé et programmé que personne ne souhaite. L’exemple caricatural du moment est celui du dossier des infirmier(e)s en pratique avancée (IPA) où l’on convoque les représentants de la profession médicale, salariés et libéraux non hostiles à priori, lorsque le décret est écrit et ne peut être modifié sur le fond. Changement de méthode nous dit-on ? Certes, innovons mais dans le respect de l’art des métiers et, surtout, au profit des patients. Aujourd’hui, cela ne semble pas être le cas et si ce décret reste en l’état, le taux de sinistralité ne fera qu’augmenter. Erreur de jeunesse, de casting ? Espérons que le dossier de la re certification, aujourd’hui sur la table, ne sera pas traité de la même façon, pourtant rien que la composition du groupe pilote ne nous encourage pas à le penser.

S’engager sur la refondation de notre système de santé est ambitieux, nous soutenons cette décision, nous partageons pour la conduire le choix des grands chantiers annoncés : pertinence, qualité des soins – financement, rémunération - Ressources humaines, formation – numérique - organisation territoriale. La conduite et la réussite de cette réforme sont basées sur l’innovation technologique, organisationnelle et sur la confiance des acteurs, dans le cas contraire ce dossier ne sera qu’une succession de conflits dans un milieu sanitaire déjà en crise, crise très présente et s’exprimant bruyamment dans les hôpitaux publics et les EHPAD, mais toute aussi prégnante dans le secteur privé. Le constat est, aujourd’hui, partagé par la majorité des acteurs et chacun sait qu’il doit accepter les mutations que la société subit tant sur le plan technologique, avec le digital notamment, mais, aussi et surtout, comportemental et sociologique. Dans  une société  en  pleine mutation, l’innovation

doit être notre fil conducteur pour conserver toute notre place dans la santé, auprès de la population. Le modèle organisationnel est probablement celui des entreprises de biens et de services, modèle évaluable en termes de service rendu. « Les SPÉ-CSMF », au travers de leur projet politique, s’intègre parfaitement dans cette refondation, nous avons tenté de donner des réponses aux grandes questions soulevées par ces cinq grandes thématiques portées par le gouvernement.

Notre projet a été élaboré pour redonner confiance en l’avenir de notre métier, il a vocation à être partagé, être amendé par l’ensemble des acteurs du soin et, au-delà, privés et publics. Il a été construit sans tabou, sans censure et sans contrainte. Par contre, il remet en cause des dogmes considérés comme acquis et inébranlables comme les ordonnances Debré de 1958 ou la charte de la médecine libérale qui semblent devoir, aujourd’hui, être rediscutés. Nous n’avons pas d’autre choix que de porter l’innovation dans toutes ses formes et dans tous les domaines de la santé pour répondre aux enjeux sociétaux et à la mutation inéluctable de notre profession. 

Dr. Patrick GASSER