COMMUNIQUE DE PRESSE : L’U.ME.SPE./CSMF appelle à la mobilisation de tous pour dénoncer la maltraitance de notre système de soins par le gouvernement.

L’U.ME.SPE./CSMF a obtenu de toutes les verticalités adhérentes un appel à la fermeture des cabinets médicaux pour la journée du 13 novembre 2015 dans le cadre d’un mouvement unitaire contre la loi de santé.

Le 13 novembre, tous les médecins spécialistes montreront  leur opposition à la loi de santé portée par un gouvernement sourd aux appels d’une profession profondément traumatisée et en crise.
 
Le refus de la dépendance aux assureurs inhérente au tiers payant généralisé, la préservation de la liberté de choix du patient et du secret médical sont les fondements de leur métier. La mort programmée de l’hospitalisation privée, exclue des missions de service public, ne peut que renforcer leur détermination à une guerre longue et à appliquer la désobéissance civile à laquelle tous les syndicats appellent désormais.

L’U.ME.SPE./CSMF informe que la permanence des soins ne sera pas assurée. Consciente et responsable, elle demande aux chefs d’établissements de soins de prendre toutes les mesures adaptées avec les ARS afin d’assurer la sécurité des usagers.  

L’U.ME.SPE./CSMF sollicite tous les syndicats de spécialités pour formuler les propositions qu’elle portera lors des Assises de la médecine libérale prévues le 11 février 2016 par tous les syndicats représentatifs.

Une délégation de l’UMESPE-CSMF sera présente au rassemblement sur l’esplanade des invalides le lundi 16 novembre pour montrer son opposition à la loi de modernisation portépar Madame la Ministre de la Santé et appelle toutes les verticalités à envoyer une délégation.

L’U.ME.SPE./CSMF demande aux usagers de rejoindre et de soutenir le mouvement des médecins pour réaliser la modernisation de notre système de soins en passe d’être détruit uniquement par une  idéologie révolue.

Dr. Patrick GASSER
Président