Communiqué de presse - UN DÉRAPAGE INDIGNE DE LA PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT. LA MÉDECINE LIBÉRALE RESPONSABLE !

Un dérapage indigne de la porte-parole du Gouvernement.
La médecine libérale responsable !

« Les Spé CSMF » sont indignés des propos tenus par la porte-parole du Gouvernement au micro d’une station de radio à l’heure de grande écoute. Madame Sibeth Ndiaye a déclaré que la crise des urgences était en partie due à une défaillance de la médecine de ville. 

Ces propos ne sont pas dignes d’une responsable du gouvernement. A l’évidence, Madame Ndiaye joue les pompiers pyromanes en tentant, d’un côté, d’éteindre un feu qui couve depuis des années au sein de tous les services d’urgence publics et privés et, de l’autre, en insultant la médecine libérale. Tout médecin, au cours de son cursus professionnel, connait bien les difficultés des collègues urgentistes qui donnent, au quotidien, des réponses à nos concitoyens en difficulté. Par contre, il ne faut pas nier le travail de tous les médecins généralistes et spécialistes qui, eux aussi dans la proximité, cherchent des pistes et répondent, au quotidien, aux demandes de la population qui sont de plus en plus importantes. Aujourd’hui, le soin dit non programmé n’est pas reconnu par les pouvoirs publics à sa juste valeur.

La grande majorité des médecins libéraux ont organisé dans leur territoire des gardes et, par le réseau informel tissé depuis de longues années, ont répondu aux soins en journée. Comment ne pas dénoncer la responsabilité de l’Etat qui a délibérément diminué les lignes d’astreintes des médecins spécialistes dans les établissements participant au service public ? Combien de lignes de garde ont été supprimées ces dernières années ?

Comment ne pas dénoncer la volonté de certains centres de faire passer tous les patients par les services d’urgence pour obtenir une rémunération et un financement plus importants !

Comment ne pas parler aussi de l’éducation de la population à l’utilisation des services d’urgence dans ce monde de l’immédiateté !

Comment ne pas parler des lits d’aval pour désengorger les services d’urgence !

Cette situation n’a que trop duré et « Les Spé CSMF » en appellent à la Ministre pour mettre en place, très rapidement, une grande concertation afin de définir le rôle de chacun et les moyens à débloquer pour construire de vraies réponses à cette crise déjà très ancienne.

« Les Spé CSMF » ont, dès 2017 dans le cadre de leur projet politique, proposé des pistes pour répondre à nos concitoyens sur l’ensemble du territoire et donner une visibilité de l’organisation des soins considérés comme urgents par l’usager.

La résolution de ce dossier est multi factorielle et ne peut être traitée par une simple augmentation des salaires et des primes. « Les Spé CSMF » et, demain, le nouveau syndicat des Spécialistes, « AVENIR SPÉ », sont disponibles pour construire une réponse adaptée à la demande aux côtés de nos collègues des urgences. « Les Spé CSMF » soutiennent, aujourd’hui, le mouvement qui a démarré depuis 2 mois et appellent tous les médecins à soutenir les revendications de leurs collègues des hôpitaux publics et des équipes des urgences qui sont présentes, au quotidien, dans les services d’urgence de France pour accompagner tous nos patients.

Contact presse :
Dr. Patrick GASSER

Président