Communiqué de presse de l'U.ME.SPE.-CSMF - SOUTIEN AUX INTERNES DE SPECIALITES DANS LA RECONNAISSANCE DE LEUR FORMATION

L’U.ME.SPE.-CSMF soutient et accompagne le préavis de grève des internes à partir du 31 mars 2017 qui s’insurgent contre la construction de leur maquette de formation au travers de la réforme du troisième cycle.

Les internes de certaines spécialités dénoncent le manque de concertation pour construire leur formation. Ils s’opposent au démantèlement de leur spécialité au profit de l’uniformisation des cursus. Ainsi, pour l’hépato-gastroentérologie, la réduction du temps de formation à 4 années conduira à une baisse de la qualité des formations notamment pour l’endoscopie interventionnelle, la proctologie.

Bien d’autres spécialités sont dans le même cas, notamment la cardiologie au travers des actes de cardiologie interventionnelle, l’ophtalmologie, l’anesthésie réanimation.

Les Internes sont les médecins qui nous prendront en charge demain, ils ne veulent pas, nous ne voulons pas, d’un enseignement bradé. Ils demandent de pouvoir obtenir la qualité de formation dont leurs ainés ont bénéficié tout en respectant une certaine uniformité européenne. Nous le leur devons.

Aujourd’hui, pour ces spécialités qui se sentent spoliées, tous les acteurs (sociétés savantes, universitaires, syndicats, CNP) de chaque spécialité les accompagnent et sont prêts à se mobiliser pour leur garantir une formation d’excellence au service de toute la population.

L’U.ME.SPE.-CSMF demande à la Madame la ministre de la Santé, de permettre, au travers d’une nouvelle réunion, d’intégrer les éléments qui amèneront une clôture consensuelle et sereine de ce dossier. Nos étudiants, nos internes pourront être formés dans les règles de l’excellence Française.

Enfin, cette réforme, que tout le monde attend, pourra se terminer pour le bénéfice de tous.

L’U.ME.SPE.-CSMF soutiendra et accompagnera le mouvement des internes de spécialités dans toutes ses formes d’expression.

Dr. Patrick GASSER