Communiqué de presse de la FNMR - 34 jours pour un RDV d'IRM et toujours des coupes budgétaires sur l'imagerie (1)

Où en est la promesse du Plan Cancer 2014-2019 qui avait pour ambition de réduire le délai d’un rendez-vous pour un examen d’IRM à 20 jours maximum ? En 2017, il y a 14 IRM par million d’habitants (contre 20 en Europe) ! C’est très nettement insuffisant. La conséquence, c’est 34 jours d’attente, en moyenne, 3,5 de plus qu’en 2016, avec de fortes inégalités selon les régions.

Et pourtant … « La maison brûle, tout va bien Madame la Marquise », c’est la musique de fond que l’on entend du côté de la CNAM.

Année après année, l’Etat a prélevé 900 millions d’euros sur la radiologie libérale. Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2018 prévoit encore de nouvelles coupes budgétaires sur l’imagerie médicale. Résultat :

  • la fermeture de nombreux cabinets d'imagerie,
  • la réduction des capacités d’investissement des médecins radiologues libéraux.

La conséquence est moins d’accès à l’IRM pour prendre en charge les patients qui sont les premiers pénalisés.

La radiologie Française, hôpitaux et cabinets de ville, est menacée. Les médecins radiologues libéraux qui, aujourd'hui, prennent en charge la majorité des demandes d'examens d'imagerie n'ont plus les capacités de s'équiper avec les scanners et les IRM les plus performants.

Les effets de ce sous-équipement sont graves :

  • Risque de perte de chance pour les patients. Rappelons que pour le cancer du sein, 9 sur 10 sont guéris s’ils sont pris à temps.
  • Inégalité d’accès à l’IRM et donc de chance selon la région.
  • Insuffisante substitution de la radiologie conventionnelle et du scanner par l’IRM non exposante aux rayons X.

La FNMR appelle, une fois de plus, à arrêter le sabotage de l’imagerie médicale.

La FNMR demande également aux pouvoirs publics de tenir les promesses du Plan Cancer. C’est la condition indispensable pour garantir l’égalité des chances pour tous les patients.

Contact : Docteur Jean-Philippe MASSON - Président FNMR


[1] Les insuffisances en matière d’équipements d’imagerie médicale en France : étude  sur les délais d’attente pour un rendez-vous IRM en 2017 – Etude réalisée pour le SNITEM – Septembre 2017 CEMKA-EVAL