convention

LE CONTRAT D’ACCES AUX SOINS ….. VU AU FEMININ

Une des difficultés à l’installation est constituée, pour les jeunes femmes, par le désir de créer une famille et, donc, d’avoir une ou plusieurs maternités. La protection sociale restant encore trop précaire, notamment vis-à-vis d’un organisme comme la CARMF mais, également, face aux charges que les URSSAF imposent aux médecins du secteur 2, le contrat d’accès aux soins est pour nos jeunes consœurs qui se sont installées en secteur 2 une possibilité de limiter temporairement le montant de ces charges.

DEMARCHES A FAIRE AVANT LE 30 JUIN 2012

Dans le cadre de la Convention, signée en septembre 2011, tous les médecins libéraux peuvent bénéficier d'une aide à l'informatisation des cabinets médicaux. Ceci met fin aux aléas de la télétransmission des feuilles de soins en prenant en compte la problématique plus intelligente et moderne de l'informatisation des cabinets médicaux.

UN ORDRE DÉCALÉ

Les propositions du Conseil National de l'Ordre, tant en ce qui concerne les dépassements d'honoraires que la liberté d'installation, montrent le naufrage d'un Conseil National de l'Ordre décalé des réalités et voulant, vraisemblablement, faire un coup politique pour se placer, vis à vis du nouveau gouvernement, comme un recours éventuel face à l'action légitime des syndicats représentatifs. L'Ordre a un rôle important de gardien de l'éthique et de la déontologie ; chaque fois qu'il s'éloigne de ses fondamentaux, il se trompe.