Conférence de presse

NOTE DE PRESSE DE L'UMESPE.-CSMF 20 Octobre 2016

NOTE DE PRESSE  DE L'U.ME.SPE.-CSMF :
QUEL AVENIR POUR LES PLATEAUX TECHNIQUES LOURDS ?

par Patrick GASSER, Président de l’U.ME.SPE. - CSMF
Christian Michel ARNAUD
(anesthésiste réanimateur – Président du SNARF)
Claude MAILAENDER (chirurgien orthopédiste)

INTERVENTION DE Patrick GASSER

L’U.ME.SPE. ne laissera pas la médecine spécialisée être remise en cause par une convention médicale au service d’une loi dogmatique.

Depuis le vote de la loi de modernisation de la santé portée par Marisol Touraine, la médecine libérale spécialisée ne se retrouve pas dans la mise en place d’une politique qui se disait volontariste en portant un secteur ambulatoire fort. Politique qui devait développer une prise en charge de nos concitoyens au plus proche de leur lieu de vie.

Chacun s’accorde pour dire que nos professionnels libéraux sont très compétents et personne ne nie le dynamisme de l’hospitalisation privée et les professionnels y exerçant. Ils avaient des objectifs fixés et les taux de prise en charge, aujourd’hui, en ambulatoire pour l’hospitalisation privée sont de 52%, en progression annuelle de 2 points. Les équipes se sont appropriées cette dynamique et il n’y aura pas de retour en arrière. Ils sont bien le moteur de la réussite.

Les professionnels, les médecins se sentent trahis ! Le plan d’économie concernant la chirurgie ambulatoire est en place avec une baisse tarifaire inscrite pour 2017 qui ne peut être que délétère pour le développement de ce mode de prise en charge, même si une partie des efforts sont reportés sur la chirurgie conventionnelle. La campagne tarifaire, couplée à la nouvelle convention, ne seront, demain, que des freins à l’innovation, innovations technologiques indispensables à la meilleure qualité des actes mais, aussi, innovation organisationnelle incontournable pour la sécurité des patients.