communiqué spécialité

Communiqué du SGM - Syndicat des Gynécologues Médicaux

Le SGM vous invite et incite à participer au mouvement national d’arrêt d’activité à partir du 13 novembre et à vous associer aux diverses actions organisées dans les jours suivants au niveau régional ou national.

Alors que le projet de loi de santé repasse en seconde lecture à L’Assemblée Nationale, nous vous appelons à rejoindre l’ensemble des médecins libéraux, en association avec les autres professions de santé, pour exprimer votre opposition à cette loi.

SNOF - VENDREDI 13 NOVEMRE 2015 : JOURNEE SANTE MORTE / BLACK FRIDAY

Suite aux résultats en demi-teinte des élections aux URPS, où aucun syndicat horizontal ne se détache réellement, les syndicats représentatifs ont compris la nécessité de s’unir pour limiter les effets délétères du Projet de Loi de « Modernisation du Système de santé » de Marisol Touraine, lequel revient à l’Assemblée Nationale à partir du 16 novembre en séance publique.
 
Le SNOF a par conséquent décidé de se joindre au mouvement de grève du

COMMUNIQUE DE PRESSE - LE SNORL favorise l'entente médicale face à la surdité du Pouvoir

Le SNORL a permis le mercredi 4 novembre à Paris la première réunion de l’ensemble des syndicats médicaux.
 
Cette réunion s’est déroulée dans un climat confraternel, mobilisateur et constructif. La coordination des syndicats médicaux a affirmé, dans un communiqué de presse unitaire et lors de la conférence de presse qui a suivi, les valeurs essentielles de nos engagements de médecins.

Le SNORL se trouve ainsi conforté dans sa démarche d’opposition unitaire face au dogmatisme de la loi dite de modernisation du système de Santé de Madame Touraine.

COMMUNIQUE DE PRESSE DU SNMV - BLACK FRIDAY : UNE MANIFESTATION DE CIVISME

Le Syndicat National des Médecins Vasculaires (SNMV) contribue une nouvelle fois à s’opposer farouchement à la loi de Santé de Marisol TOURAINE.

Il ne s'agit pas d'une loi "de Santé" mais d'une réforme monstrueuse qui va être imposée à tous alors que la quasi-totalité du corps médical s'y oppose et que les patients sont désinformés sur ce qui les attend.

Le tiers payant en est la mesure phare, présenté mensongèrement comme un grand progrès social, mais il n’est que l’outil permettant de mettre la médecine libérale sous tutelle et d'asservir les médecins pour les transformer en techniciens de santé et agents administratifs à la botte du financeur.

Les patients se verront imposer des parcours de soins et dessaisir du secret médical, leurs données de santé seront bradées et ouvertes à tous. Un médecin ayant prêté le serment d’Hippocrate ne peut l’accepter...

FLASH INFO DU SNPF - JOURNEE "SANTE MORTE " VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015

             Vote de la loi de modernisation de notre système de santé

Les 16 et 17 novembre 2015 va avoir lieu le vote de la loi de Santé voulu par la ministre dans le cadre de la procédure accélérée, ne tenant pas compte des amendements déposés par le Sénat.

C’est une loi profondément anti-libérale qui sera promulguée et que nous, médecins attachés à notre système libéral, ne pouvons accepter.

Le SNPF s’associe à l’ensemble des Centrales syndicales, et vous demande de participer à la Journée « santé morte » du vendredi 13 novembre 2015

SNMR - « Tous en grève le 13 novembre »

logo_snmr_hd.jpgLe Syndicat National des Médecins Rhumatologues a décidé de soutenir le mouvement de grève et la journée santé morte organisée de façon conjointe par toutes les centrales polycatégorielles.

Nous vous demandons de fermer votre cabinet le 13 novembre (CF AFFICHE). Nous sommes conscients de la gêne occasionnée et des délais qui rendent complexes l’organisation d’un tel mouvement mais l’heure est grave et seule une mobilisation de grande ampleur à la moindre chance de faire reculer la ministre de la santé et de modifier le vote du Parlement.

Nous vous tiendrons par ailleurs au courant des mouvements et des manifestations qui seront organisées en région et à Paris pour protester contre cette loi clairement dirigée contre la médecine libérale spécialisée.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FNMR - JOURNÉE SANTÉ MORTE LE 13 NOVEMBRE 2015


La FNMR appelle les médecins radiologues libéraux à se joindre au mouvement unitaire contre la loi de santé lors de son examen à l'Assemblée nationale les 16 et 17 novembre 2015.

Après le vote du Sénat et l'échec de la Commission Paritaire Mixte, le projet de loi de modernisation du système de santé sera débattu en deuxième lecture par les députés.

La réforme présentée par le ministère reste marquée par un hospitalo-centrisme. Le secteur libéral est ignoré  alors qu'il respecte, et même au-delà, les objectifs de dépenses qui lui sont imposés. Le tiers-payant obligatoire devrait être aussi de retour.

Communiqué de presse de la FNMR – La dimension médico-économique de l’imagerie médicale

A l’occasion des Journées Françaises de Radiologie du 15 au 19 octobre,  la Fédération Nationale des Médecins Radiologues a organisé une séance médico-économique consacrée à la place de l'imagerie médicale et a présenté son étude sur les systèmes de santé européens ainsi que les résultats de son enquête sur les scanners et IRM dans le secteur libéral.

L’analyse « l’'imagerie médicale : un atout pour la santé, un atout pour l'économie » a permis de mettre en évidence le poids de l'imagerie médicale dans l'économie française mais aussi sa capacité à engendrer des économies.
• L'imagerie médicale est au cœur d'un secteur industriel qui représente 1 milliard d'euros, 40 000 emplois, des entreprises innovantes, des centres de recherches…
• L'imagerie médicale permet, avec l'échographie ou la radiologie interventionnelle, d'éviter le recours à certaines interventions chirurgicales réduisant les durées d'hospitalisation et générant d'importantes économies pour la sécurité sociale.

Communiqué de presse du SNORL – « Dénoncez la convention médicale ! »


Le Syndicat National des Médecins Spécialisés en O.R.L. et Chirurgie Cervico-Faciale réaffirme son opposition à la loi de santé de Madame Touraine ainsi qu’au tiers payant généralisé obligatoire décidé par le Pouvoir en place.

Le SNORL considère que cette réforme impacte et modifie profondément les conditions de l’exercice médical, aussi bien en libéral qu’en hospitalier.

Pages