communiqué spécialité

Communiqué du SNARF - Négociations conventionnelles : vont-ils signer et lâcher les anesthésistes ?

Logo SNARF  Le marathon des négociations conventionnelles est catastrophique pour les anesthésistes-réanimateurs : non seulement aucune demande de notre spécialité n’est acceptée, mais à la demande des chirurgiens et obstétriciens du BLOC qui semblent avoir totalement oublié leurs confrères anesthésistes, la quasi totalité des revalorisations accordées dans le texte proposé pour les plateaux techniques lourds iraient vers les chirurgiens et obstétriciens secteur 1 et CAS.

Ainsi, à notre grande surprise, le BLOC se satisfait des propositions de la caisse discriminant les médecins en secteur 2, et du CAS nouvelle version, renommé OPTAM, pour lequel il demande une singularité, l’OPTAM-CO pour les chirurgiens et obstétriciens s’appuyant sur une majoration d’une liste de 250 actes proposés par la CNAM bénéficiant des coefficients J et K, avantage refusé aux anesthésistes et manière détournée de contourner la CCAM pour en dénaturer totalement la hiérarchisation des actes.

Communiqué de presse du SNORL – Comment en est-on arrivé là ?

Le Syndicat National des médecins spécialisés en ORL (SNORL), représentant l’ensemble de la communauté des ORL, quelle que soit son mode d’exercice, tient à exprimer sa totale solidarité avec les victimes de la barbarie aveugle de Nice. Ce massacre est une honte que chacun d’entre nous porte et portera dans sa mémoire, au regard de ces adultes et enfants mutilés et cela sans oublier les morts.

Le SNORL tient à rendre hommage à l’ensemble des services de santé, de sécurité, de l’armée dont notre Nation peut être fière, en faisant preuve d’un dévouement et d’une abnégation sans faille.

Communiqué de presse du SNORL – Le TPG : le dogme du « tous en CMU » ne remplacera pas notre éthique médicale

Le SNORL, conformément aux prises de positions de l'ensemble des centrales syndicales de spécialistes,  rappelle son opposition au principe de l'obligation de pratiquer le Tiers Payant Généralisé.

Le SNORL rappelle, par contre, son attachement au Tiers-Payant Social :

  • tel qu'il se pratique déjà au travers des différents systèmes protégeant les patients reconnus en difficulté (CMU, AME, ACS,...)
  • tels que les ORL le pratiquent d'eux-mêmes lorsqu'ils prennent en charge des patients ponctuellement en difficulté.

FNMR - INFOS - MOTION DU 11 JUIN 2016

 

Motion du 11 juin 2016 de la FNMR – Conseil d’Administration du 11 juin 2016
Le Conseil d'administration de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR), réuni le 11 juin 2016 à Paris, a pris acte de la décision de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM-TS) de suspendre les discussions portant sur des économies sur l'imagerie. 

Le Conseil d'administration a voté, à l'unanimité, une motion : 

- refusant que l'imagerie soit la variable d'ajustement du budget de l'assurance maladie,

- donnant mandat au Bureau de la Fédération pour poursuivre les discussions privilégiant la maitrise médicalisée des dépenses de santé au bénéfice des patients.

Communiqué de presse de la FNMR - Pour rénover l'imagerie médicale, Il faut rassembler tous les moyens humains et matériels

  Dans un communiqué du 25 mai, la commission imagerie de la Fédération Hospitalière de France annonce partager les constats du rapport de la Cour des comptes sur l'imagerie médicale, y compris semble-t-il, certains erronés.

-   Premier constat: "un manque de praticiens (à l'hôpital) en raison du différentiel de rémunération par rapport à l'exercice libéral […]".
Lors d'une audition devant la Cour des comptes, le syndicat des radiologues hospitaliers (SRH), accompagné des représentants de la FNMR, a clairement indiqué que la première cause de désaffection réside dans l'ensemble des contraintes administratives à l'hôpital.

Communiqué de presse de la FNMR - La Cour des comptes réclame 460 m€ sur l'imagerie[1].

La FNMR se félicite que la Cour reconnaisse que « l'imagerie médicale se situe au cœur du diagnostic et du suivi thérapeutique. […] sa bonne organisation conditionne pour partie la qualité de prise en charge des patients, en ville comme en établissements de santé".

Au-delà de ce constat, le suivi des recommandations du rapport se traduirait pas une nouvelle étape dans la dégradation de l'offre d'imagerie.

La Cour recommande 460 millions de nouvelles économies pour, selon elle, financer l'innovation en imagerie et rendre plus attractif le secteur hospitalier pour les jeunes médecins. Ces recettes ont déjà été mises en œuvre ces dernières années, à hauteur de 900 millions, avec comme conséquences :

Communiqué de presse de la FNMR – 2014 : les revenus des médecins libéraux

La Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR) a pris connaissance des revenus des médecins libéraux pour 2014 publiés par Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France (CARMF).

Les données de la CARMF, qui recense les déclarations BNC de 105 000 médecins libéraux, reflètent la réalité des revenus des médecins libéraux en total décalage avec ceux de la DREES.

Contrairement à certaines publications qui placent les radiologues dans le trio de tête des revenus, ces chiffres montrent qu'ils ne sont qu'au 7ème  rang, après trois années de fortes baisses entrainant la fermeture de nombreux cabinets de radiologie de proximité et la perte d'emplois induits.

Communiqué de la FNMR - Radiologie : non aux mesures comptables

Réuni ce week-end à la suite de son séminaire annuel consacré aux réseaux de soins, en présence de Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, et Eric Henry, président du SML, le Conseil d'administration de la Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR) a pris connaissance des propositions de baisses tarifaires de l'Union Nationale des Caisses d'Assurance Maladie (UNCAM) sur la radiologie.

Communique de presse du SNSMCV - LES CARDIOLOGUES SE CONNECTENT AVEC LEURS PATIENTS

Les objets connectés peuvent-ils participer à l’amélioration de la prise en charge des patients hypertendus ou des cardiaques chroniques ?
C’est la question que s’est posée l’UFCV (Union de Formation et d’évaluation en médecine CardioVasculaire), filiale de formation du Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux, et à laquelle espèrent répondre les cardiologues libéraux.
 

Pages