communiqué spécialité

Communiqué de presse du SNOF - Etude de la DREES : des délais d’attente en baisse mais un accès aux soins à renforcer avec une formation accrue d’ophtalmologistes

Pour Thierry Bour, Président du SNOF : « Cette étude montre des résultats encourageants concernant la réduction des délais d’attente. La moitié des rendez-vous en ophtalmologie est obtenue en moins de 52 jours, mais une disparité territoriale demeure dans l’accès aux soins notamment dans les zones les moins dotées en ophtalmologistes. Le SNOF demande que plus d’ophtalmologistes soient formés pour faire face à la pénurie et réduire les délais d’attente pour éviter une crise sanitaire imminente ! »

Une réduction des délais d’attente encourageante…

Communiqué de presse du SNOF - Rapport « Les soins visuels : une prise en charge à réorganiser » de la Cour des Comptes : le SNOF déplore les mesures préconisées, car elles ne permettront pas de réduire les délais d’attente rapidement

Pour Thierry Bour, Président du SNOF : « Nous sommes en phase avec la Cour des Comptes sur l’objectif de réduire les délais d’attente pour un rendez-vous chez l’ophtalmologiste. Mais les mesures qu’elle propose sont en total décalage avec la réalité du terrain. Elles ne sont pas à la hauteur des enjeux en matière de santé visuelle, car elles ne tiennent pas compte de la complexité du diagnostic médical et risquent de conduire à des retards de diagnostic.  Les mesures prises ces dernières années en étroite concertation entre les pouvoirs publics, le SNOF et les organisations syndicales des opticiens et des orthoptistes sont en train de porter leurs fruits. Il serait très préjudiciable de casser cette dynamique ».

Le SNOF pointe des mesures incomplètes et inadaptées, la Cour des Comptes rate la cible !

Communiqué de presse du 21 février du SMPF – Les médecins pathologistes s’inquiètent d’une remise en question du Plan Cancer et de l’avenir de leur spécialité

Le Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF) partage les récentes inquiétudes exprimées par le Pr Patrice Viens, Président de la fédération UNICANCER, et les Pr Dominique Maraninchi et Pr Fabien Calvo dans le rapport « 150 ans de recherche sur le cancer en France », relatives à l’avenir du Plan Cancer.

Le Plan National de Santé Publique (PNSP), qui sera révélé par la ministre des Solidarités et de la Santé en mars prochain, a pour objectif d’assurer la cohérence entre les différents plans nationaux. Une potentielle « fusion » de ces plans en un grand plan global pourrait ainsi mener au non-renouvellement du Plan Cancer.

Une mobilisation sans faille des pouvoirs publics est nécessaire dans l’élaboration du prochain Plan Cancer

Communiqué de presse du SNPF - Stratégie nationale de santé, volet enfance : les pédiatres et leurs propositions oubliés

Les pédiatres rappellent leur rôle dans la prévention, le dépistage et la prise en charge précoce de toute pathologie pouvant entraver le bon développement de l’enfant.

La pertinence des soins, l’expertise et les particularités de la prise en charge des enfants justifient la place du pédiatre, ni spécialiste d’organe, ni médecin généraliste de l’enfant, dans notre système de soin. Il est un maillon indispensable dans le parcours de soins des enfants surtout dans celui concernant les plus vulnérables.

Le pédiatre se positionne comme le pilote de santé de l’enfant, il l’accompagne tout au long de son développement.

Communiqué de presse du SNOF - Ophtalmologistes de France : le Docteur Thierry Bour réélu président à l’unanimité

Paris, le 21 novembre 2017 – Le nouveau Conseil d’administration du Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF) a procédé à l’élection de son Bureau. Le président, le Docteur Thierry Bour, est réélu à l’unanimité après un premier mandat débuté en 2014.
Le président : Docteur Thierry Bour

Le docteur Thierry Bour a été réélu à l’unanimité à la présidence du Syndicat National des Ophtalmologistes. Il s’agit du deuxième mandat de président pour cet ophtalmologiste libéral, installé à Metz, adhérent au SNOF depuis 1994 et membre du Bureau depuis 2002.

Cette réélection montre la volonté du Bureau de s’inscrire dans la continuité des actions menées depuis 2014 avec deux priorités : réajuster les effectifs dans la filière ophtalmologique en développant notamment les stages libéraux pour les internes, et continuer le déploiement des protocoles organisationnels afin de résorber définitivement les délais d’attente pour un rendez-vous, qui sont les plus longs, toutes spécialités confondues.

Communiqué de presse de la FNMR - La FNMR rencontre la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH)

Le Président de la FNMR a rencontré M. Sylvain Chapuis, Directeur général de la MNH (Mutuelle Nationale des Hospitaliers) à la suite de sa prise de participation dans le groupe NGI (Numerix et Global Imaging On Line).

Le Directeur général de la MNH a précisé la stratégie de la mutuelle dans le domaine de l’imagerie pour les années à venir. Il a manifesté son souhait d’instaurer des relations constructives avec la FNMR, seul syndicat représentant les médecins radiologues libéraux.

Communiqué de presse de la FNMR - 34 jours pour un RDV d'IRM et toujours des coupes budgétaires sur l'imagerie (1)

Où en est la promesse du Plan Cancer 2014-2019 qui avait pour ambition de réduire le délai d’un rendez-vous pour un examen d’IRM à 20 jours maximum ? En 2017, il y a 14 IRM par million d’habitants (contre 20 en Europe) ! C’est très nettement insuffisant. La conséquence, c’est 34 jours d’attente, en moyenne, 3,5 de plus qu’en 2016, avec de fortes inégalités selon les régions.

Communiqué de presse de la FNMR - Revenus des médecins radiologues libéraux - une manipulation des chiffres

La DREES, dans sa revue Etudes et Résultats n° 1022, recense 5774 médecins radiologues exerçant en libéral alors que le Conseil national de l’Ordre des Médecins ne recense que 4004 radiologues libéraux. C’est donc qu’elle comptabilise des médecins à exercice mixte et des médecins hospitaliers. Or, ceux-ci n’ont que peu ou pas de charges.

Communiqué de presse de la FNMR - Equipements d'imagerie en coupes : la CNAMTS crée une commission partisane. La démocratie est tronquée

Le Journal Officiel publie, ce jour, un arrêté instituant une commission des équipements matériels lourds d'imagerie médicale avec une liste de membres dans laquelle les médecins, utilisateurs de ces équipements, sont minoritaires :

Elle est composée de seize membres comprenant :

Pages