communiqué spécialité

Communiqué du SMPF - Prévention du Cancer du Col de l’Utérus

A l’occasion de la semaine européenne de Prévention du Cancer du Col de l’Utérus,
Le SMPF rappelle l’engagement des médecins pathologistes français dans le diagnostic des lésions du col de l’utérus, par leur activité de lecture et d’analyse diagnostique, du frottis cervico-utérin.

Le frottis c’est, au cours d’une consultation clinique ou d’un examen de dépistage, un recueil, par un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme, de cellules du col de l’utérus. Ces cellules sont ensuite disposées dans un milieu de conservation approprié permettant leur bonne analyse.

Communiqué du SNOF - Les ophtalmologistes en bonne voie pour le zéro délai à partir de 2022 : 3 millions de patients supplémentaires pris en charge depuis 2015 et redressement programmé des effectifs médicaux

Le Dr Thierry Bour, président du SNOF déclare : « Deux ans après le lancement de notre campagne « Zéro délai en 2022 », les solutions mises en place par les ophtalmologistes sont en train de prouver leur efficacité avec une forte augmentation du nombre de patients pris en charge depuis 3 ans et une réduction des délais d’attente. Notre objectif en 2019 sera de renforcer cette dynamique avec des mesures complémentaires : plages spécifiques pour les cas nécessitant une consultation rapide, développement de la prise de rendez-vous en ligne, exercice sur plusieurs sites, développement de la télémédecine… »

Communiqué de presse de la FNMR - Charte Patient-Médecin Radiologue

Charte Patient-Médecin Radiologue -20 engagements pour (encore) mieux soigner les patients au cœur de la démarche

Il y a 20 ans, la Fédération Nationale des Médecins Radiologue (FNMR), déjà très novatrice, réalisait sa première charte du médecin radiologue pour l’accueil des patients dans les cabinets de radiologie.

En 2018, pour aller plus loin dans le dialogue médecin radiologue-patient, la FNMR a associé de nombreuses associations de patients pour renouveler cette charte, cosignée par l’association « Familles de France ».

Communiqué de presse du SNORL - Le SNORL répond à la CNEDiMTS sur la qualité et les chiffres de la prescription des appareils auditifs

Le Syndicat National des médecins spécialisés en ORL et CCF a mis en avant la semaine dernière l'intérêt pour le patient d’avoir un bilan réalisé par un ORL qui doit être Le prescripteur des aides auditives. Le niveau d'expertise médical ainsi que la technicité du matériel nécessaire au bilan audiologique rend l'ORL incontournable.

Communiqué de presse du SNOF- Le SNOF s’oppose à la mise en place de téléconsultations d’ophtalmologie dans les magasins d’optique

Le Docteur Thierry Bour, Président du SNOF : « Le projet de téléconsultation Althalia – GrandVision France dans des magasins d’optique pose de graves problèmes déontologiques pour notre profession.

Communiqué de presse du SNOF - Etude de la DREES : des délais d’attente en baisse mais un accès aux soins à renforcer avec une formation accrue d’ophtalmologistes

Pour Thierry Bour, Président du SNOF : « Cette étude montre des résultats encourageants concernant la réduction des délais d’attente. La moitié des rendez-vous en ophtalmologie est obtenue en moins de 52 jours, mais une disparité territoriale demeure dans l’accès aux soins notamment dans les zones les moins dotées en ophtalmologistes. Le SNOF demande que plus d’ophtalmologistes soient formés pour faire face à la pénurie et réduire les délais d’attente pour éviter une crise sanitaire imminente ! »

Une réduction des délais d’attente encourageante…

Communiqué de presse du SNOF - Rapport « Les soins visuels : une prise en charge à réorganiser » de la Cour des Comptes : le SNOF déplore les mesures préconisées, car elles ne permettront pas de réduire les délais d’attente rapidement

Pour Thierry Bour, Président du SNOF : « Nous sommes en phase avec la Cour des Comptes sur l’objectif de réduire les délais d’attente pour un rendez-vous chez l’ophtalmologiste. Mais les mesures qu’elle propose sont en total décalage avec la réalité du terrain. Elles ne sont pas à la hauteur des enjeux en matière de santé visuelle, car elles ne tiennent pas compte de la complexité du diagnostic médical et risquent de conduire à des retards de diagnostic.  Les mesures prises ces dernières années en étroite concertation entre les pouvoirs publics, le SNOF et les organisations syndicales des opticiens et des orthoptistes sont en train de porter leurs fruits. Il serait très préjudiciable de casser cette dynamique ».

Le SNOF pointe des mesures incomplètes et inadaptées, la Cour des Comptes rate la cible !

Communiqué de presse du 21 février du SMPF – Les médecins pathologistes s’inquiètent d’une remise en question du Plan Cancer et de l’avenir de leur spécialité

Le Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF) partage les récentes inquiétudes exprimées par le Pr Patrice Viens, Président de la fédération UNICANCER, et les Pr Dominique Maraninchi et Pr Fabien Calvo dans le rapport « 150 ans de recherche sur le cancer en France », relatives à l’avenir du Plan Cancer.

Le Plan National de Santé Publique (PNSP), qui sera révélé par la ministre des Solidarités et de la Santé en mars prochain, a pour objectif d’assurer la cohérence entre les différents plans nationaux. Une potentielle « fusion » de ces plans en un grand plan global pourrait ainsi mener au non-renouvellement du Plan Cancer.

Une mobilisation sans faille des pouvoirs publics est nécessaire dans l’élaboration du prochain Plan Cancer

Communiqué de presse du SNPF - Stratégie nationale de santé, volet enfance : les pédiatres et leurs propositions oubliés

Les pédiatres rappellent leur rôle dans la prévention, le dépistage et la prise en charge précoce de toute pathologie pouvant entraver le bon développement de l’enfant.

La pertinence des soins, l’expertise et les particularités de la prise en charge des enfants justifient la place du pédiatre, ni spécialiste d’organe, ni médecin généraliste de l’enfant, dans notre système de soin. Il est un maillon indispensable dans le parcours de soins des enfants surtout dans celui concernant les plus vulnérables.

Le pédiatre se positionne comme le pilote de santé de l’enfant, il l’accompagne tout au long de son développement.

Pages