INFOS DU BUREAU - UNE DECLARATION DE GUERRE A LA MEDECINE LIBERALE

Même ébranlé et peu crédible, le gouvernement n’hésite pas à porter deux projets de loi foncièrement antilibéraux :

• Le premier dit « projet Montebourg » s’attaque aux professions réglementées promettant aux Français une augmentation de leur pouvoir d’achat ! Sa mise en place pourrait impacter rapidement certaines professions médicales (secteur de l’optique, biologie médicale) et permettrait aux financiers de mieux pénétrer le marché de la santé. 

EN DIRECT DU SPECIALISTE N° 133 - DESTRUCTION, DIVISION ; UNE FEUILLE DE ROUTE POUR UNE LOI EN DEROUTE ?

1. Editorial  du Président  - 2. Actualités et informations  - 3. Communiqué de presse diffusé par l’U.ME.SPE. - 4. Communiqués de presse diffusés par les spécialités  - 5. À Propos de : «EN DIRECT DU SPECIALISTE» - 6. Remerciements à SCAMED

BREVES UMESPE N° 15 - 24 JUILLET 2014

Médecine libérale nationale :
Le rapport de la Cour des Comptes caricature, encore, la convention médicale et souhaite mettre en place des sanctions lorsque les objectifs ne seront pas atteints : les « mauvais élèves » paieront pour les bons. S’agit-il d’une attaque pour détruire la convention médicale nationale pour mettre un dispositif étatisé ? (communiqué de presse CSMF)

Rémunération des équipes : la négociation ne fait que débuter, aucune signature avant septembre, bien qu’un relevé de conclusions soit prévu cette semaine :

Les professionnels de santé libéraux, représentés par l’UNPS, et l’Assurance Maladie sont entrés en négociations pour mettre en œuvre des rémunérations d’équipe et des soins coordonnés : la médecine libérale de spécialité n’est pas présente, la CSMF tente de faire entrer dans les négociations la réflexion des spécialistes de l’U.ME.SPE.. Comment est-il possible de mettre en place des soins de qualité en toute sécurité sans la coopération entre le généraliste et les autres spécialités ? (communiqué de presse U.ME.SPE.)

INFOS DU BUREAU - DESTRUCTION, DIVISION ; UNE FEUILLE DE ROUTE POUR UNE LOI EN DEROUTE ?

A vouloir tout remanier on arrive souvent à tout détruire. Est-ce par idéologie que le gouvernement s’engage sur cette voie ?

C’est dans l’air du temps et le « gosplan » se met en place même si le ministère s’en défend. Les consultations de concertation qu’il a mises en place pour - soi-disant - construire ensemble une loi de santé partagée, sont une mascarade, du jamais vu !

Pages