COMMUNIQUE DE PRESSE DU SYNGOF Nouvelle loi de santé : le SYNGOF dénonce des manœuvres destinées à préserver les intérêts financiers de la fonction publique hospitalière au détriment des intérêts sanitaires

La nouvelle loi de santé orchestre une exclusion progressive des professionnels de santé des principaux dispositifs qui sont la base d’un système sanitaire équitable et efficient : les services d’urgences PDSES privés et la mise à disposition du parcours de soins dont ils sont pourtant les principaux garants.

L'U.ME.SPE./CSMF demande la réécriture de la loi de santé. Elle se prépare à des actions coordonnées avant la fin de l'année

Le Président de la République a confirmé, hier, devant l’ensemble des participants au premier congrès du CNOM la mise en place de la loi de santé portée par la Ministre de la Santé. Bien que le Président ne nie pas le rôle prépondérant du médecin dans la structuration et l’organisation de la prise en charge de la population et considère le soin comme un bien supérieur dans son rapport avec l’humain, le Président a conforté cette future loi.

BREVES UMESPE N° 17 - 17 OCTOBRE 2014

30 SEPTEMBRE : un succès qui en appelle d’autres…. 90% des médecins ont soutenu les 90% de pharmaciens et biologistes qui avaient fermé leurs officines et laboratoires. Résultats : E. Macron ne se reconnaît plus dans les projets de A. Montebourg et les ophtalmologistes ont obtenu de la Ministre que les opticiens-optométristes, « prescripteurs-vendeurs »  n’aient pas leur place en France !

Communiqué AOC/CSMF

Après la journée de défense des professions libérales du 30 septembre, AOC-CSMF, syndicat CSMF des médecins exerçant dans les plateaux techniques lourds, constate que le Système de santé reste sous la menace d’un ensemble de lois liberticides dont l’objectif affiché est une transformation totale de notre système de santé :

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FNMR - RECONNAITRE LE ROLE DE L'IMAGERIE

La publication des revenus 2012 des médecins libéraux par la CARMF confirme la baisse des honoraires des médecins radiologues déjà enregistrée en 2011.

Le montant de leurs honoraires s'établit à 116 655 euros, en 8ème  position dans la hiérarchie des spécialités avec une moyenne de 100 500 euros pour l'ensemble des spécialistes.

Pages